RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste du quotidien "Uthayan" assassiné à Jaffna

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières dénonce vivement l'assassinat du jeune journaliste Selvarajah Rajivarnam du quotidien "Uthayan", l'un des médias les plus touchés par la violence qui frappe la presse tamoule. Il s'agit du second journaliste tamoul tué en l'espace de dix jours dans une zone gouvernementale.

"Les assassins de journalistes se sentent tellement protégés au Sri Lanka qu'ils se permettent de célébrer à leur manière les anniversaires de leurs crimes précédents. Deux ans après l'assassinat de Sivaram Dharmeratnam, directeur de Tamilnet.com, un an après celui de deux employés du journal "Uthayan", les tueurs ont frappé de nouveau. En toute impunité, dans une zone contrôlée par les militaires, des inconnus ont pu assassiner un journaliste. Nous demandons une enquête qui permette d'identifier et punir les coupables", a affirmé l'organisation.

Le 29 avril 2007 au matin, un inconnu circulant à moto a tiré sur Selvarajah Rajivarnam alors qu'il circulait à vélo près du bureau d'"Uthayan" à Jaffna (nord de l'île). Reporter depuis six mois au quotidien tamoul "Uthayan", le journaliste, âgé de 25 ans, couvrait régulièrement les affaires criminelles. Il se rendait dans les commissariats de police et à l'hôpital pour obtenir des informations sur les très nombreux crimes qui ont lieu depuis plusieurs mois dans la capitale du nord de l'île. Il suivait également une formation en journalisme en cours du soir à l'université de Jaffna.

La police a remis le corps à sa famille. Les funérailles ont lieu le 30 avril.

Selvarajah Rajivarnam a successivement travaillé pendant trois ans pour le journal "Namathu Eelanadu" ("Notre Nation Eelam") dont le directeur de publication, Sinnathamby Sivamaharajah, a été tué en août 2006, puis pour le quotidien "Yarl Thinakural" dont l'un des journalistes, Subramaniam Ramachandran, est porté disparu depuis février 2007, et enfin à la rédaction d'"Uthayan", dont trois employés ont été tués en 2006.

Selon des journalistes de Jaffna interrogés par Reporters sans frontières, la milice tamoule progouvernementale EPDP pourrait être derrière cet assassinat. Elle reproche à "Uthayan" de soutenir le nationalisme tamoul. Des membres de l'EPDP sont également soupçonnés d'être les assassins du journaliste Mylvaganam Nimalarajan en 2000 et des employés d'"Uthayan" en 2006.

Dernier Tweet :

Google urged to reject China's censorship demands https://t.co/XC4LHhY2Ox @RSF_AsiaPacificis concerned about the do… https://t.co/3wB3dEojc3