RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le rédacteur en chef du quotidien tamoul "Sudar Oli" arrêté sans mandat à Colombo

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières est extrêmement choquée par l'arrestation, le 26 février 2009, de N. Vithyatharan, rédacteur en chef du quotidien tamoul "Sudar Oli", publication du groupe de presse Uthayan, à Colombo. Il a été violemment arrêté par des policiers lors de funérailles d'un proche du directeur du groupe de presse. Le ministre des Médias a assuré à l'organisation que le journaliste était "bien traité".

"Cette arrestation, effectuée sans mandat d'arrêt, est une violation de l'État de droit. La police doit relâcher N. Vithyatharan au plus vite. Que reprochent les autorités au rédacteur en chef de "Sudar Oli", journaliste tamoul respecté? Sa couverture critique de la situation du pays, et notamment le sort des populations tamoules", a déclaré Reporters sans frontières.

Le 26 février à 9h40 (heure locale), trois policiers et trois hommes en civil ont arrêté N. Vithyatharan, alors qu'il assistait aux funérailles d'un proche de M. Saravanapavan, président du groupe de presse Uthayan. Les agents ont frappé des personnes qui tentaient d'empêcher cette arrestation.

"Tant que nous n'aurons pas vu Vithyatharan sain et sauf, nous resterons sur l'idée qu'il a été kidnappé", a déclaré le directeur d'Uthayan à Reporters sans frontières.

Interrogé par Reporters sans frontières, le ministre en charge des Médias, Laxman Yapa, a déclaré que le journaliste avait été placé en détention dans les bureaux de la police criminelle de Colombo (CCD) pour y être entendu. "Il est actuellement interrogé et, ce soir, ses proches pourront le voir. Je vous assure qu'il se porte bien. Et demain, la presse sera informée", a-t-il assuré au téléphone. L'organisation a demandé au ministre de garantir l'intégrité physique de N. Vithyatharan.

Le CCD a lancé une enquête en vertu de la loi d'urgence sur deux articles publiés dans "Sudar Oli" les 6 février et 11 février. Ainsi, N. Vithyatharan avait été convoqué le 13 février par l'officier du CCD, Aura Senanayake.

Par ailleurs, des responsables du groupe de presse Uthayan ont reçu des appels téléphoniques les menaçant du même sort s'ils ne quittaient pas le pays.

Uthayan et "Sudar Oli" ont été les cibles de multiples attaques. Six employés du groupe ont été tués depuis 2005 et les locaux de Jaffna et Colombo ont été plusieurs fois attaqués.

Dernier Tweet :

Valentine's Week gift for African continent in the shape of ECOWAS Court landmark judgement directing Gambia to ame… https://t.co/6FYetGPtQ2