RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Trois médecins, sources d'informations de la presse, détenus par l'armée

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières appelle les autorités du Sri Lanka à libérer au plus vite les trois médecins tamouls Thangamuttu Sathiyamorthi, Thurairaja Varatharajan et V. Sunmugarajah qui ont été arrêtés pour avoir envoyé des informations aux médias sur la situation humanitaire dans le Vanni.

"La victoire militaire de l'armée ne doit pas s'accompagner de tels actes de revanche à l'encontre de ceux qui ont témoigné du drame humanitaire. Le gouvernement sera redevable de ces crimes. Nous appelons les autorités à faire preuve de clémence et à ne pas transformer la défaite du LTTE en règlement de comptes contre la société civile tamoule. Nous sommes également inquiets pour les rares journalistes tamouls témoins des récents événements", a affirmé l'organisation.

Le 18 mai 2009, un responsable du ministère de la Santé a confirmé que les trois médecins tamouls avaient été arrêtés pour avoir donné aux médias nationaux et internationaux de "fausses informations" sur le bilan des victimes civiles. Ils ont été arrêtés par l'armée alors qu'ils fuyaient la zone des combats.

Dernier Tweet :

تصاعد الحملة البوليسية في مصر يصل لحد اختطاف الصحفي والمدون المعروف وائل عباس https://t.co/b6yianpeNx @anhri https://t.co/A81QQh75tl