RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Deux quotidiens empêchés de paraître en raison de l'intervention des forces de sécurité

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières condamne la censure préalable imposée à deux quotidiens privés soudanais, "Al-Midan" et "Ajras Alhurya".

Le 14 avril 2009, "Al-Midan" n'a pas pu procéder à l'impression de son numéro 2114, en raison de l'intervention des forces de sécurité qui ont ordonné à la rédaction de retirer dix-sept articles, parmi lesquels l'éditorial, plusieurs articles sur la situation au Darfour et des tribunes sur le projet de loi sur les médias actuellement en discussion au Parlement. Face aux nombreux espaces laissés blancs à l'intérieur du journal, la direction a décidé de ne pas imprimer le numéro. C'est la seconde fois en un mois que le journal est touché par une telle mesure. Pour les mêmes motifs, le quotidien "Ajras Alhurya" n'a pas pu paraître pendant trois jours.

Le 28 novembre dernier, dans une tribune intitulée "Levez la censure pour le bien du pays!", publiée dans la presse locale soudanaise, Reporters sans frontières avait appelé les autorités à cesser cette pratique. "La censure est inutile, puisqu'elle est impuissante face à la réalité", avait déclaré l'organisation.

Dernier Tweet :

Officials blame WhatsApp for spike in mob killings, but Indians say vicious party politics are at fault… https://t.co/wnHzyWtmc1