RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Les autorités bloquent un site web de monitoring des élections

(RSF/IFEX) - L'accès au site indépendant de monitoring des élections http://www.sudanvotemonitor.com a été rendu totalement ou partiellement inaccessible au Soudan, et ce depuis le 14 avril 2010. Cette plateforme collaborative a été lancée par des organisations de la société civile soudanaise afin de surveiller le déroulement des premières élections générales multipartites depuis 1986 dans le pays, qui ont débuté le 11 avril. Un scrutin marqué par des plaintes pour irrégularités.

"Nous exigeons la levée immédiate et totale du blocage de ce site, qui est utilisé par des ONG, des journalistes et de simples citoyens pour signaler des fraudes et irrégularités lors de ces élections historiques. Le respect de la liberté d'expression est une condition essentielle à la tenue d'élections libres et équitables. Alors que les critiquent fusent, cet acte de censure participe à entretenir le doute sur la transparence du scrutin. Il instaure un précédent dangereux à l'approche d'autres échéances électorales, notamment le référendum crucial d'autodétermination du sud Soudan qui doit se tenir d'ici janvier 2011", a déclaré Reporters sans frontières.

Les Soudanais peuvent envoyer des informations à sudanvotemonitor.com en se connectant sur le site, ou bien par email ou SMS. Les utilisateurs peuvent télécharger des vidéos et faire des liens avec les réseaux sociaux ou bien des sites comme http://www.sudantribune.com . Selon l'un de ses porte-paroles, Fareed Zein, le site "est ce qui se rapproche le plus d'une image prise en temps réel de ce qui se passe sur le terrain pendant les élections. Les internautes auront accès à des rapports, notamment vidéos, de la situation dans tout le pays, de Khartoum jusqu'aux endroits les plus reculés".

Sudan Vote Monitor est animé par plusieurs ONG, dont le Sudan Institute for Research and Policy (SIRP) et la Asmaa Society for Development. Il bénéficie du soutien des outils logistiques et des bénévoles du portail http://www.Ushahidi.com , un projet open source qui permet de réunir des informations de différentes provenances et de les faire figurer sur une carte. Créé en 2008 afin de permettre à des Kenyans de localiser les violences post-électorales, cet outil a depuis été utilisé notamment en Haïti pour faciliter les secours. Ushahidi est le récent lauréat du concours de blogs "Best of the Blogs", organisé par la Deutsche Welle en partenariat avec Reporters sans frontières, dans la catégorie "Meilleur Webblog" ( http://www.thebobs.com ).

Dernier Tweet :

Uruguay: Vandalizan radio en Canelones y @CAinfouy pide que se investigue https://t.co/sEc8b4jb6k @lemarubini @fwernerv