RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un ancien informateur de WikiLeaks doit comparaître devant un tribunal de district à Zurich

(RSF/IFEX) - Alors que de fortes pressions continuent de peser sur WikiLeaks, un informateur du site s'apprête à être jugé. Le banquier suisse Rudolf Elmer, ancien employé de la banque privée Julius Bär, basée en Suisse, a été sommé de comparaître devant le tribunal de district de Zurich, le 19 janvier 2011, pour répondre à des accusations de coercition et de violation du secret bancaire suisse. S'il est reconnu coupable, il risque jusqu'à trois ans de prison.

Reporters sans frontières demande que les poursuites contre Rudolf Elmer soient abandonnées. La source de WikiLeaks devrait être protégée en vertu du droit à l'information. En dénonçant des abus manifestes, Elmer a agi dans l'intérêt général.

Le banquier aurait fourni des documents à WikiLeaks dès 2008, démontrant que la banque Julius Bär aidait ses clients fortunés à contourner le fisc suisse et à ouvrir des comptes offshore. Rudolf Elmer dément avoir enfreint la législation suisse sur le secret bancaire, puisque les fichers fournis à WikiLeaks provenaient d'une filiale de la banque Julius Bär dans les îles Caïman, où il avait travaillé pendant huit ans.

À l'époque, la publication de ces documents avait entraîné la fermeture du site WikiLeaks pendant deux semaines, sur ordre d'une cour californienne. Julius Bär avait fait valoir qu'il s'agissait d'une "diffusion illégale de documents bancaires volés et d'informations sur les comptes personnels de ses clients." La banque avait abandonné ses poursuites contre le site quelques mois plus tard, suite aux plaintes de nombreuses associations de défense de la liberté d'expression, sans renoncer, cependant, à poursuivre Rudolf Elmer.

Jan Vonder Muehll, un porte-parole de Julius Bär, a confirmé que la banque était bien l'un des plaignants dans le procès contre l'informateur de WikiLeaks. Il affirme cependant que le procès sera axé sur la "libération anticipée de données à des médias suisses", et non sur leur publication par WikiLeaks. Rudolf Elmer est également accusé d'avoir envoyé, en 2005, un CD contenant les informations publiées plus tard par WikiLeaks à différents journaux, dont le quotidien suisse "Cash".

Dernier Tweet :

Abraji registra más de 130 casos de violencia contra periodistas en el contexto político-electoral… https://t.co/0Bw1MLAnx4