RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

À la veille de la conclusion d'un plan de paix, trois autres journalistes sont tués

Un Syrien dans un camp de réfugiés situé dans la ville turque de Yayladagi, tout près de la frontière. Deux journalistes britanniques ont été tués cette semaine tandis qu’ils tournaient un documentaire sur les Syriens qui tentent d’échapper au conflit et de gagner la Turquie
Un Syrien dans un camp de réfugiés situé dans la ville turque de Yayladagi, tout près de la frontière. Deux journalistes britanniques ont été tués cette semaine tandis qu’ils tournaient un documentaire sur les Syriens qui tentent d’échapper au conflit et de gagner la Turquie

REUTERS/Umit Bektas

Les forces de sécurité syriennes ont abattu deux journalistes pigistes britanniques et en ont blessé un troisième dans une attaque lundi à Darkoush, près de la frontière turque, selon ce que rapporte le Comité pour la protection des journalistes (CPJ). Par ailleurs, un journaliste citoyen kurde a été enlevé et assassiné, indique Reporters sans frontières (RSF).

Naseem Intriri et Walid Bledi, journalistes britanniques d'ascendance algérienne, tournaient un documentaire sur les Syriens qui tentent d'échapper au conflit et qui s'enfuient en Turquie, rapporte le CPJ. Ils se trouvaient en compagnie de plusieurs activistes syriens dans une maison de Darkoush, dans la province d'Idlib, lorsque l'armée syrienne, accompagnée de miliciens en civil connus sous le nom de « Shabiha », a commencé à tirer, selon un témoin oculaire interviewé par le CPJ.

Ce témoin a indiqué au CPJ que lorsque les tirs ont commencé, Intriri et Bledi se sont enfuis de la maison pendant quelque temps, puis y sont retournés pour récupérer leur équipement après que les tirs eurent semblé avoir cessé. Mais les forces syriennes ont de nouveau ouvert le feu, atteignant l'un à la tête et l'autre à la poitrine.

D'après le CPJ, l'agence de nouvelles SANA, qui appartient à l'État, a décrit l'attaque comme un assaut dirigé contre des terroristes qui tentaient d'infiltrer le territoire syrien à partir de la Turquie.

Dans un autre incident, un photographe amateur, Jawan Mohammed Qatna, a été enlevé par quatre inconnus à son domicile de la ville de Derbassiyeh, dans l'est du pays, le 26 mars, rapporte RSF. Son corps, qui présentait des marques de torture, a été retrouvé trois heures plus tard dans un village voisin.

Qatna, qui avait 22 ans, était actif dans le mouvement de la jeunesse kurde et agissait comme photographe pour le Comité libre de Coordination de Derbassiyeh. Il couvrait habituellement les manifestations de cette région à majorité kurde et approvisionnait en photographies diverses entreprises de médias.

D'après le CPJ, 10 journalistes ont été tués en Syrie depuis novembre dernier, au moins cinq d'entre eux dans des circonstances qui indiquent une « culpabilité potentielle du gouvernement », ce qui fait de ce pays l'endroit le plus dangereux du monde pour les journalistes.

Ces décès surviennent en même temps qu'une ouverture diplomatique inattendue. Selon les dépêches, en effet, le Président syrien Bachar al-Assad a accepté un plan de l'émissaire des Nations Unies et de la Ligue arabe, Kofi Annan, pour mettre fin au bain de sang en Syrie. Ce plan en six points comprend l'engagement d'assurer la liberté de mouvement des journalistes, l'autorisation des manifestations et la remise en liberté des personnes détenues arbitrairement.

Mais l'opposition reste sceptique : le bilan des morts dressé par les Nations Unies à la suite de ce conflit qui dure depuis un an aurait dépassé le cap des 9 000 victimes, et certains affirment que l'entente représente pour al-Assad un moyen de gagner du temps afin d'écraser le soulèvement.

ADDITIONAL INFORMATION
Alertes liées au même sujet sur ifex.org
  • Un journaliste-citoyen kurde retrouvé mort après son enlèvement

    Activiste au sein du mouvement des jeunes kurdes, Jawan Mohamed Qatna couvrait régulièrement les manifestations qui se tiennent dans sa région, à très forte majorité kurde, et envoyait ses clichés à différents médias.



Dernier Tweet :

Hi Twitter followers, we need your help! Will you take this short survey on how we can improve our coverage of gend… https://t.co/iRqFZaiA6K