RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Deux citoyens-journalistes morts caméra au poing

(RSF/IFEX) - Le 19 juin 2012 - Reporters sans frontières déplore les assassinats de citoyens-journalistes, de nouveau perpétrés par les forces du régime de Bachar Al-Assad, le 10 et le 16 juin 2012, dans les villes de Homs et d'Al-Qassir.

Les deux citoyens-journalistes ont été tués alors qu'ils tentaient de couvrir la sanglante répression qui continue de s'abattre sur le peuple syrien. “Leur noms s'ajoutent à la macabre liste de ceux qui sont déjà tombés, caméras et appareils photo au poing. Nous présentons nos plus sincères condoléances aux familles des victimes et urgeons la communauté internationale de donner les moyens au plan Annan d'aboutir à un cessez-le feu dans les plus brefs délais”, a déclaré Reporters sans frontières.

Ahmed Hamada, jeune caméraman de 26 ans, a été abattu d'une balle par un tireur embusqué, le 16 juin 2012 à Homs, alors qu'il filmait les rues de Bab Amr, sous le feu de l'artillerie lourde, et tentait de sauver son ami, Abd Al-Hadi Al-Qoumali, mortellement tombé. Ce jeune citoyen-journaliste s'évertuait à parcourir les rues avec son caméscope pour couvrir les bombardements de l'armée régulière. Il est l'auteur de plusieurs centaines de vidéos témoignant du pilonnage de la ville, notamment dans les quartiers de la vieille ville et de Khaldiyeh.

Khaled Al-Bakir, citoyen-journaliste âgé de 30 ans, a été tué par un obus à Al-Qassir, [à 10 kilomètres environ au sud de Homs], alors qu'il couvrait le bombardement de la ville par l'armée syrienne, le 10 juin 2012. Plus connu sous le nom d'“Abu Sliman”, il filmait les bombardements et les exactions de l'armée régulière contre les civils, ainsi que les manifestations dans les rues de Homs, chaque vendredi, habituellement journée de mobilisation.

Par ailleurs, “l'organisation condamne avec virulence les attaques qui ont pris pour cible un journaliste étranger dans le nord du pays”.

Ahmed Bahaddou, de nationalité belge, a été rapatrié dans un hôpital de Londres, le 17 juin 2012. Il avait été blessé par balle à l'épaule le 15 juin dernier. Arrivé le 2 juin 2012 sur le territoire syrien avec deux autres collègues, il travaillait comme cameraman indépendant pour l'agence d'information Associated Press.

Dernier Tweet :

Russia should free Ukrainian filmmaker Oleg Sentsov before the World Cup https://t.co/3NW6sG7Xr5 @Carles_Torner… https://t.co/EIrYV86YW4