RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un photographe francais succombe à ses blessures en Syrie

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières a appris avec la plus grande tristesse le décès du phographe français Olivier Voisin, le 24 février 2013, à l'hôpital international d'Antakya, en Turquie.

“Nous adressons nos plus sincères condoléances aux proches d'Olivier Voisin” a déclaré Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières. “Alors que le 22 février dernier marquait le triste anniversaire de la mort de Rémi Ochlik et Marie Colvin, cette nouvelle perte tragique nous rappelle le lourd tribut payé par les acteurs de l'information au conflit syrien. Je tiens à rendre hommage aux 23 journalistes et 54 citoyens-journalistes qui ont perdu la vie depuis le début du soulèvement populaire en Syrie, le 15 mars 2011”.

Olivier Voisin a été grièvement blessé le 21 février 2013, touché à la tête et au bras droit par des éclats d'obus alors qu'il couvrait les opérations d'une katiba (groupe armé d'opposition) dans la région d'Idlib (nord de la Syrie). Le journaliste a été transféré à l'hôpital international d'Antakya dès le 21 février. Il a été opéré au bras le 22 février dans l'après-midi. Une tentative de rapatriement, le 23 février, a échoué. Il a trouvé la mort à 0h44, dans la nuit du 23 au 24 février, après avoir été inconscient pendant plusieurs jours.

Photographe freelance, âgé de 35 ans, Olivier Voisin collaborait avec de nombreux médias français et internationaux. Il avait réalisé des reportages dans le monde entier.

Lire le dernier email envoyé par Olivier Voisin à une amie, la veille du jour où il a été blessé, et publiée par le Huffington Post.

Dernier Tweet :

Corporate actors must not facilitate human rights violations through new Chinese rules https://t.co/oN5T3rOpw1 @iNetDemocracy @RSF_inter