RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

LA POPULACE OCCUPE LA TÉLÉVISION D'ÉTAT; UN ATTENTAT À LA BOMBE TUE UN REPORTER

L'Alliance de la presse de l'Asie du Sud-Est (Southeast Asian Press Alliance, SEAPA) et l'Association des journalistes thaïlandais (Thai Journalists Association, TJA) condamnent l'occupation le 26 août 2008 par la populace d'une station de télévision de Bangkok dirigée par l'État. L'attaque est survenue pendant une semaine de protestations grandissantes contre le gouvernement, au cours desquelles des milliers de manifestants ont campé à l'extérieur de l'enceinte du premier ministre et exigé sa démission.

Selon la SEAPA, la National Broadcasting Television (NBT) a fait l'objet d'un raid de 2 000 hommes masqués et en armes identifiés à l'Alliance populaire pour la démocratie (People's Alliance for Democracy, PAD), d'opposition, qui ont dénoncé la station qu'ils ont présentée comme le porte-parole du gouvernement. On a coupé l'électricité, ce qui a forcé les journalistes et les autres employés de la NBT à suspendre leur travail et les émissions. Quelques heures plus tard, la NBT a recommencé à diffuser à partir d'une vieille station que possède le réseau au centre-ville de Bangkok, et les manifestants auraient quitté les lieux plus tard le même jour.

Dans une déclaration conjointe, la TJA, l'Association des journalistes de la radiodiffusion thaïlandaise (Thai Broadcast Journalists Association, TBJA), la Confédération des journalistes de Thaïlande (Confederation of Thai Journalists, CTJ) et la SEAPA ont déclaré que « l'action de la foule constitue à ce jour l'un des assauts les plus graves et les plus éhontés commis contre la liberté des médias. Les médias ont été menacés, intimidés et empêchés de s'acquitter de leur tâche. »

Tout en respectant le droit constitutionnel des Thaïs de se rassembler de manière non violente, les groupes de journalistes ont déclaré que les manifestants devaient « également respecter le droit et la liberté des médias de faire leur travail, garanti aux termes de la même constitution. »

Le PAD tient des manifestations hebdomadaires de protestation à Bangkok depuis la fin mai, dans l'espoir de répéter son succès d'il y a deux ans, quand des manifestations ont mené au coup d'État militaire contre le premier ministre du temps, Thaksin Shinawatra. Le PAD considère le premier ministre Samak Sundaravej, qui a remporté par la suite les élections organisées dans le cadre d'une nouvelle constitution, comme la marionnette de Thaksin.

Le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) rapporte que le PAD est dirigé par Sondhi Limthongkul, propriétaire et fondateur du Manager Media Group et de la station de télévision privée par satellite ASTV. ASTV a couvert les manifestations en direct et sans interruption.

Dans les autres nouvelles, le reporter Chalee Boonsawat, du journal « Thai Rath », le plus grand quotidien en langue thaïe, a été tué tandis qu'il couvrait une explosion le 21 août dans le sud de la Thaïlande, une région agitée. Un autre reporter, Phadung Wannalak, de la chaîne 9 de la télévision thaïe, a été gravement blessé, selon ce que rapporte le CPJ, lorsqu'a explosé une voiture piégée qui visait apparemment la scène d'une explosion antérieure à Sungai Kolok, sur la frontière avec la Malaisie.

De nombreuses personnes, dans les provinces à prédominance musulmane du sud de la Thaïlande, sont de l'ethnie et de la culture des Malais voisins, contrairement à la majorité du pays qui est bouddhiste. Selon le CPJ, un mouvement séparatiste qui couve depuis longtemps a pris des forces en 2004, ce qui a mené à des actes de violence presque quotidiens. Les groupes thaïs disent que plusieurs journalistes ont été blessés, mais Boonsawat était le premier à perdre la vie.

Consulter les sites suivants :
- Action conjointe : http://tinyurl.com/6bgq7c
- CPJ : http://www.cpj.org/news/2008/asia/thai26aug08na.html
- Un reporter est tué : http://tinyurl.com/6ozxn7
(27 août 2008)

Dernier Tweet :

Presidenciales 2018 | Balance 20 de mayo: https://t.co/UOb3hGCtrv @ipysvenezuela @espaciopublico @NelaBalbi… https://t.co/HT8uC33Ldb