RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Les autorités suspendent RFI suite à la diffusion d'un "reportage erroné"

(MFWA/IFEX) - Le 15 janvier 2008, les autorités gambiennes ont indéfiniment suspendu les émissions de Radio France Internationale (RFI) à Banjul pour avoir émis ce qu'elles ont qualifié de "reportage erroné".

En vue de justifier la suspension de la station, un communiqué publié le 21 janvier par le Département d'État pour la Communication, l'Information et la Technologie a expliqué que l'action du gouvernement était en conformité avec l'éthique professionnelle des médias en Gambie.

RFI a été forcée de quitter l'antenne puisqu'elle a fait des reportages selon lesquels certains Mauritaniens accusés d'avoir tué quatre ressortissants français ont pris la fuite vers la Guinée-Bissau en passant par la Gambie. Les reportages de RFI sont émis en Gambie par le truchement de la station gouvernementale, Radio Gambie.

Le communiqué a également indiqué qu'une réplique a été envoyée à RFI.

La MFWA condamne cette suspension récente qui constitue une manifestation évidente du niveau d'intolérance du gouvernement du Président Yahya Jammeh vis-à-vis des critiques par les médias.

En 2005, le gouvernement a révoqué la licence de Sud FM sous prétexte que la poursuite de ses émissions minerait les relations entre la Gambie et ses voisins (consulter les alertes de l'IFEX du 4 novembre et 24 octobre 2005).

Le 7 février 1998, le gouvernement a également fermé Citizen FM par la force et placé des gardes armés sur ses locaux. Son propriétaire, feu Boubacar Gaye, a été arrêté avec son rédacteur, Ebrima Sillah, et les deux ont été détenus pendant plusieurs jours à l'Agence des Renseignements Nationale (NIA) à Banjul. Plus tard, Gaye a été inculpé d'avoir prétendument procédé à l'opération d'une station de radio sans licence valable, dans le cadre d'une législation télégraphique de 1913. Toutefois, le propriétaire a nié cette position. Cette loi de 1913 est une législation coloniale archaïque qui a été promulguée avant l'avènement de la radio en Gambie (consulter les alertes du 27 août 2003, 2 novembre et 30 octobre 2001, entre autres).

Dernier Tweet :

مصر: الانتخابات الرئاسية القادمة ليست حرة ولا نزيهة @RSF_ar @CIHRS_Alerts @hrw_ar https://t.co/JX0vWqzT8W https://t.co/AcpDcFjEJS