RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

La Police détient un éditeur nigérian, fouille sa maison et confisque son permis de séjour

(MFWA/IFEX) - Abdulhamid Adiomoh, éditeur nigérian et rédacteur du journal "Today", une publication indépendante basée à Banjul, précédemment accusé par la Police d'avoir "publié un article avec des intentions séditieuses" a été arrêté le 11 août 2008 et détenu jusqu'au lendemain dans les locaux de la cellule chargée des crimes graves de la Police gambienne dans la capitale, Banjul.

Les sources de la MFWA ont rapporté qu'Adiamoh, qui réside en Gambie depuis 10 ans, a été interrogé au sujet de son statut en tant qu'étranger résidant dans le pays avant d'être remis en liberté sous caution le 12 août.les sources ont indiqué que la libération d'Adiamoh suite à l'intervention de l'Union Gambienne de Presse (GPU).

Toutefois, il se présente régulièrement à la Police depuis lors.

Selon les sources, la maison d'Adiamoh a été fouillée et son permis de séjour a été confisqué par des policiers en tenue civile qui ont envahi les lieux le même jour avant d'effectuer son arrestation.

Le 21 juillet, Adiamoh avait plutôt été inculpé par la Police de publication d'un article avec "des intentions séditieuses". Lui, ainsi que l'un de ses reporters, Pa Bajika, ont été arrêtés et détenus le 17 juillet au sujet d'un article et d'une photo que le journal "Today" a publiés à propos de certains écoliers gambiens qui abandonnaient souvent les bancs d'école et faisaient plutôt le commerce de la ferraille.

Selon la Police, l'arrestation et la détention ultérieure du journaliste faisaient partie de son enquête.

Le rédacteur a été admis à caution contre paiement d'une somme de 20.000 dalasis gambiens (environ 952 US$) et une sûreté. Toutefois, il se présente depuis lors à la Police deux fois par semaine.

La présidente de l'Union Gambienne de Presse (GPU), Ndey Tapha Sosseh, a confirmé l'arrestation du journaliste à la MFWA et indiqué qu'elle croit qu'il fait l'objet "d'harcèlement et d'intimidation".

Dernier Tweet :

Congreso de #Guatemala estudia modificaciones a Ley de Telecomunicaciones para reconocer legalmente al sector comun… https://t.co/cnBqe1WoBl