RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

L'éditeur de "Foroyaa Newspaper" libéré mais fait face à de nouvelles charges

(MFWA/IFEX) - Le 19 mars 2009, le Tribunal de Première Instance de Brikama a accordé la mise en liberté à Halifa Sallah, éditeur de "Foroyaa Newspaper", un journal proche de l'opposition. Sallah avait passé environ deux semaines en détention policière pour trois charges criminelles, notamment "sédition" et "espionnage".

Les sources de la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) ont rapporté que la libération de Sallah fait suite à une demande introduite par R. N. Chenge, procureur de l'État, pour indiquer la décision de l'État de retirer toutes les charges portées contre Sallah "dans l'intérêt de la paix et de la justice".

Toutefois, les sources ont affirmé qu'à la grande consternation de l'audience, Chenge a introduit deux nouvelles charges pour en porter le nombre à cinq.

Sallah, qui est membre du Conseil de rédaction de "Foroyaa Newspaper", a été arrêté chez lui le 8 mars et détenu pour trois jours avant d'être accordé la liberté provisoire sous caution à des conditions sévères et absurdes. Sallah n'a pas pu remplir ces conditions et son avocat a interjeté appel le 17 mars à la Haute Cour de Banjul en vue de contester les conditions de mise en liberté provisoire ridicules imposées à son client.

Mise à jour du cas Sallah: http://www.ifex.org/fr/content/view/full/101594

Dernier Tweet :

Report cites lack of progress in improving free expression in Burma https://t.co/riika0Cik7 The government has rest… https://t.co/j4MRn0bhmd