RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le président s'attaque à un chef religieux et menace les médias

(MFWA/IFEX) - Le 22 mai 2009, Baba Leigh, l'Imam de Kanifing et critique franc de l'administration du Président Yahya Jammeh, a été averti par le Président d'arrêter de critiquer l'administration sinon il risque d'aller en prison.

Les sources de la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) ont rapporté que le Président Jammeh, qui a pris la parole devant un meeting organisé à Kanifing, a châtié Leigh et l'a accusé de fourvoyer ses disciples et de se servir de sa position en tant que chef religieux pour s'impliquer dans des entreprises lucratives.

"En ma qualité de ministre en charge des Affaires Religieuses, je ne permettrai pas aux érudits de fourvoyer les gens", a dit le Président Jammeh aux partisans de son parti.

Il a affirmé que si l'Imam Leigh réagit à ces allégations lors de ses sermons ou par le truchement des médias, il fera de sorte qu'il aille en prison. Le Président gambien a interdit les médias audiovisuels de diffuser tout matériel venant de la part de l'Imam et les a menacé de conséquences désastreuses s'ils méconnaissent son ordre.

Les sources de la MFWA ont affirmé que l'Imam Leigh est très populaire en Gambie du fait qu'il figure parmi les rares dirigeants qui puissent critiquer les injustices sociales commises par les autorités.

Dernier Tweet :

Thailand: The Thai Journalists Association & Thai Broadcast Journalists Association criticized the order of a gover… https://t.co/UziQLZVxRF