RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un tribunal reconnaît un rédacteur de journal coupable de "publication de fausses informations"

(MFWA/IFEX) - Le 16 juin 2009, Abdul Hamid Adiamoh, éditeur et directeur de publication de "Today", un journal privé basé à Banjul, qui a été inculpé de "publication de fausses informations", a été reconnu coupable et condamné à une amende de 50 000 dalasis gambiens (environ 1 890 $US).

Les sources de la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) ont rapporté qu'à défaut de paiement, Adiamoh fera six mois de prison.

Adiamoh, un journaliste de naissance nigériane, a été arrêté le 8 juin, suite à la publication d'un article par son journal sur le renvoi de deux ministres d'Etat par le Président Yahya Jammeh. Il a été mis en liberté sous caution le 15 juin, après avoir passé deux jours de plus des 72 heures prévues par la constitution gambienne de 1997.

Suite à l'arrestation et à la détention ultérieure d'Adiamoh, le journal a retiré l'article du 11 juin, présenté des excuses aux ministres concernés et interrompu la distribution de l'édition en question.

Dernier Tweet :

The Transmission Company of Nigeria (TCN) placed in the Freedom of Information (FOI) Hall of Shame for "leaving Nig… https://t.co/FABTODBpn6