RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste agressé par des forces de sécurité

MISE À JOUR: Le Togo doit discipliner les agents de sécurité, déclare le CPJ (CPJ, 14 mai 2012)

(MFWA/IFEX) - Noël Kokou Tadégnon, correspondant de la chaîne française Reuters TV, a été agressé le 27 avril 2012 par des forces de sécurité au moment où il filmait une manifestation d'une coalition d'activistes politiques et de la société civile à l'occasion de la célébration du 52ème anniversaire de l'indépendance du pays.

Tadégnon, qui filmait les forces de sécurité qui lançaient du gaz lacrymogène contre les manifestants, aurait reçu des coups durs à la tête. Quoique sa tête soit actuellement enflée, on ne lui a pas encore fait un scan pour voir s'il a subi des lésions graves quelconque ou non.

Le correspondant de la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) a rapporté qu'alors que le journaliste filmait l'assaut que les forces de sécurité étaient en train de perpétrer contre certains des manifestants, celles-là s'étaient approchées de lui pour demander pourquoi il les filmait. Elles se sont ruées sur lui, ont confisqué sa caméra et l'ont accablé de coups durs.

De pareille façon, les agents de sécurité ont également confisqué la caméra de Didier Alli, caméraman de TV7, une station de télévision togolaise privée.

La manifestation, qui a été considérée comme « une cérémonie symbolique de profession de foi », a été organisée par « Sauvons le Togo », une coalition de partis politiques de l'opposition et de groupes de la société civile, à la Place de l'Indépendance, a été brutalement réprimée par les forces de sécurité.

Dernier Tweet :

Eaten Fish cartoonist: "I didn't have any idea that drawings were going to give me freedom one day."… https://t.co/37uAQQyBr2