RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le journaliste Slim Boukhdir arrêté une nouvelle fois

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières dénonce l'arrestation, le 26 novembre 2007, du journaliste Slim Boukhdir. Selon les dernières informations recueillies par l'organisation, il serait détenu au poste de police de Sakiet Ezzit dans la banlieue de Sfax (231 km au sud de Tunis).

"Nous demandons aux autorités tunisiennes de mettre fin au harcèlement dont est victime depuis de nombreuses années Slim Boukhdir. Pressions financières et administratives, agressions physiques et aujourd'hui interpellation: nous nous interrogeons sur les motifs réels de son arrestation alors que les autorités devaient ce jour-même lui délivrer un passeport, dont il est privé depuis trois ans", a déclaré l'organisation.

Slim Boukhdir a été arrêté dans la matinée du 26 novembre 2007 lors d'un contrôle d'identité des passagers d'un taxi collectif reliant Sfax à Tunis. Contacté par Reporters sans frontières, Mohammed Abbou, avocat du journaliste, a expliqué qu'il avait reçu à 4h00 du matin (heure locale) un appel de Slim Boukhdir l'informant de son arrestation suite à une altercation avec des agents de la garde nationale qui le suivaient depuis la veille. Il a été transféré au commissariat de Sakiet Ezzit, dans la banlieue de Sfax. Selon Me Abbou, les policiers n'ont pas respecté la procédure légale. Son arrestation n'a pas, par exemple, été notifiée dans la journée à ses avocats ni au parquet. Il devrait être déféré, le 27 novembre, devant le tribunal cantonal de Sfax. Les charges retenues contre lui n'ont pas été officiellement formulées. Un policier aurait révélé à l'épouse de Slim Boukhdir qu'il serait poursuivi pour "outrage à fonctionnaire dans l'exercice de ses fonctions". Il encourt un an de prison.

Slim Boukhdir devait se présenter le jour de son arrestation au service compétent pour récupérer son passeport, dont il est privé depuis 2004. Le 14 novembre 2007, il avait mis un terme à une grève de faim de deux semaines après avoir reçu des garanties des autorités sur la délivrance de son document de voyage.

Slim Boukhdir, 39 ans, est le correspondant du journal panarabe basé à Londres "Al Quds Al Arabi" et du site Internet de la chaîne de télévision satellitaire Al-Arabiya. Par ailleurs, il publie des articles sur plusieurs sites Internet et notamment Tunisnews et Kantara.

Reporters sans frontières rappelle que le président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali est l'un des 34 prédateurs de la liberté de la presse dans le monde.

Dernier Tweet :

Thread: 6 international #pressfreedom NGOs, including our members @RSF_en, @CPJ_Eurasia, @globalfreemedia &… https://t.co/bcRohAD1XU