RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

La Cour de cassation confirme la peine de prison du journaliste Slim Boukhdir

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières est indignée par la décision de la Cour de cassation de Tunis confirmant la condamnation de Slim Boukhdir à un an de prison. Le journaliste ne dispose plus d'aucun recours devant la justice tunisienne.

"Privé de sa liberté depuis plus de quatre mois, Slim Boukhdir vit un véritable cauchemar. Son interpellation a été orchestrée par les forces de l'ordre et son procès s'est révélé n'être qu'une mascarade. Les juges ont fait la sourde oreille aux arguments des avocats de la défense et privé ainsi ce journaliste d'un procès équitable et juste. Nous demandons sa libération immédiate et inconditionnelle", a déclaré l'organisation.

Le 3 avril 2008, la Cour de cassation de Tunis a rejeté le pourvoi en cassation de Slim Boukhdir, confirmant ainsi les jugements prononcés en décembre 2007 par le tribunal cantonal de Sakiet Ezzit, dans la banlieue de Sfax (231 km au sud de Tunis), et en janvier par la cour d'appel de la ville.

Correspondant du journal londonien "Al Quds Al Arabi" et du site Internet de la chaîne de télévision Al-Arabiya ( http://www.Al-Arabiya.net ), Slim Boukhdir a été interpellé, le 26 novembre 2007, suite à une altercation avec des policiers qui le suivaient. Il est incarcéré depuis 129 jours à la prison civile de Sfax. Son état de santé s'est détérioré.

Dernier Tweet :

En #Nicaragua, el control que Ortega ejerce sobre los medios se reduce a pesar de que recrudece la represión… https://t.co/sepcWMKhlZ