RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

La blogueuse Fatma Arabicca libérée mais l'enquête continue

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières apprend avec soulagement la libération de Fatma Arabicca le 7 novembre 2009 en fin de matinée. La blogueuse a regagné son domicile.

Cependant, l'unité centrale de son ordinateur est toujours confisquée ainsi que le cahier sur lequel elle notait tous ses mots de passe. La jeune blogueuse fait toujours l'objet d'une enquête de la police qui cherche à découvrir l'identité d'autres blogueurs anonymes.

Fatma Arabicca, de son vrai nom Fatma Riahi, a été convoquée le 2 novembre par la police de Gorjani à Tunis. Libérée le soir même, elle a été de nouveau convoquée le lendemain et placée en état d'arrestation. Des policiers l'ont escortée à son domicile à Monastir pour fouiller son appartement et saisir son ordinateur. Accusée de "diffamation", son procès devait avoir lieu le 9 novembre. On ne sait toujours pas si elle est poursuivie sur la base du code pénal ou du code de la presse.

Les autorités tunisiennes accusaient la blogueuse d'être le blogueur anonyme Z, dont le blog très connu expose de nombreuses caricatures ( http://debatunisie.canalblog.com/ ). Selon plusieurs sources en Tunisie, Fatma Arabicca n'est pas le blogueur Z.

Le blog de Fatma Arabicca ( http://fatma-arabicca.blogspot.com/ ) a été piraté ou bloqué depuis plus d'une semaine. La jeune femme évoquait son espoir de jouir d'une véritable liberté d'expression et de réunion. La blogueuse n'a jamais appelé à la révolte ou à la violence contre le régime.

Dernier Tweet :

Hi Twitter followers, we need your help! Will you take this short survey on how we can improve our coverage of gend… https://t.co/iRqFZaiA6K