RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

L'UIE et WAN-IFRA demandent à la France de faire pression sur la Tunisie en matière de liberté d'expression

(WAN-IFRA/IFEX) - le 27 janvier 2010 - L'Union internationale des Editeurs (UIE) et l'Association Mondiale des Journaux et des Éditeurs de Médias d'Information (WAN-IFRA) ont demandé au Ministre français des Affaires étrangères, M. Bernard Kouchner, de suivre de près les violations de la liberté de la presse en Tunisie et de demander aux autorités tunisiennes de respecter leurs engagements internationaux en matière de liberté d'expression.

L'UIE, l'organisation internationale représentant les éditeurs de livres et WAN-IFRA, qui représente les éditeurs de journaux et d'informations au plan mondial, ont rencontré la semaine dernière à Paris M. Fabrice Mauries, le Conseiller pour l'Afrique du Nord et le Moyen-Orient dans le Cabinet de M. Kouchner, afin de discuter de la politique de la France au sujet des violations du droit à la liberté d'expression en Tunisie. La délégation a abordé la question de la répression systématique de la liberté d'expression en Tunisie, ainsi que celle de la violence faite aux journalistes et aux défenseurs des droits de l'Homme.

La délégation, qui comptait dans ses rangs M. François Gèze, PDG des Editions La Découverte, a demandé au Ministère de dépêcher un observateur de l'Ambassade de France à Tunis aux procès des journalistes indépendants Taoufik Ben Brik et Zouhayr Makhlouf, respectivement les 30 janvier et 3 février prochain. Tous les deux ont été condamnés à des peines de prison à la fin de l'année dernière. La délégation a par ailleurs soulevé plusieurs cas individuels, notamment ceux de Fahem Boukadous, Naziha Rejiba, Sihem Bensedrine, Slim Boukhdhir et Slim Bagga.

La délégation a par ailleurs demandé à ce que la France et l'Union européenne somment publiquement les autorités tunisiennes de respecter leurs obligations en matière de droit de l'Homme, y compris la liberté d'expression, dans le cadre de l'accord d'association UE - Tunisie (article 2).

WAN-IFRA et l'UIE, membres du Groupe d'observation de la Tunisie (TMG) au sein de l'Echange international de la liberté d'expression (IFEX), appellent la France et l'UE à adopter une position plus ferme en faveur de la liberté d'expression en Tunisie.

Dernier Tweet :

On first anniversary of blocking, @RSF_inter restores access to its site in #Egypt https://t.co/Mx7FJf93N7 #RsfWebsiteIsBack