RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Zouhaïer Makhlouf libéré après près de quatre mois de détention

(RSF/IFEX) - Zouhaïer Makhlouf, journaliste en ligne pour le site d'information Assabilonline, a été libéré en début d'après-midi le 12 février 2010, après 116 jours passés de détention. Il a été relâché avant le terme de sa peine.

"Nous sommes heureux que cette farce judiciaire qui a duré près de 120 jours se termine enfin. Il était temps. Dans cette affaire, la justice tunisienne s'est illustrée par un manque flagrant de respect de son propre code pénal. Reste maintenant aux autorités tunisiennes à libérer Taoufik Ben Brik", a déclaré Reporters sans frontières.

"Cette libération conditionnelle est une très bonne nouvelle", a déclaré à Reporters sans frontières Me Imen Triki, avocate du journaliste en ligne.

Arrêté le 20 octobre 2009, Zouhaïer Makhlouf avait été condamné le 1er décembre à trois mois de prison pour son reportage sur les conditions environnementales dans la zone industrielle de Nabeul. Libérable le 18 janvier 2010, il a été maintenu en détention. Le 10 février 2010, la cour d'appel de Tunis avait confirmé la condamnation de Zouhaïer Makhlouf pour "nuisance à travers le réseau de télécommunications", aggravant sa peine d'un mois. La cour avait également ajouté le versement d'une amende d'un montant de 6 000 dinars (environ 3 165 euros) pour dommages et intérêts.

Dernier Tweet :

The price for speaking out: @NABEELRAJAB sentenced to 5 years for tweeting in Bahrain https://t.co/ZM4jP8JXRQ… https://t.co/OyX9iNO4fo