RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Une journaliste de Radio Kalima agressée par des policiers en civil et un autre convoqué

(RSF/IFEX) - Faten Hamdi, journaliste pour Radio Kalima, a été agressée vers 17h, le 16 février 2010, par deux policiers en civil dans le quartier de Danden (Tunis).

"Je faisais un reportage pour Radio Kalima sur la réaction de la population face à l'augmentation des tarifs des produits de base, notamment le lait et le sucre. J'étais avec une étudiante, lorsque deux policiers sont sortis d'une voiture blanche et nous ont demandé nos papiers. Ils ont essayé de me faire rentrer de force dans le véhicule, mais je me suis débattue. Ils m'ont frappée au visage et arraché mon téléphone portable. Ils ont réussi à embarquer l'étudiante", a déclaré, choquée, Faten Hamdi à Reporters sans frontières.

Les policiers ont conduits l'étudiante au commissariat de Sproles. Elle a été libérée 45 minutes plus tard. Faten Hamdi a pu récupérer son téléphone portable, mais sa mémoire avait été totalement effacée. La journaliste avait déjà été agressée le 24 novembre 2008.

Nizar Bel Hassan, journaliste pour Radio Kalima, a reçu samedi 13 février 2010 une convocation au commissariat de police de Chebba, suite à la publication en ligne de trois vidéos. Le journaliste avait en effet fait un reportage sur la démolition de maisons dans le quartier de Halq el-Oued, interviewant de nombreux habitants du quartier. La police l'a convoqué pour une affaire déjà close en 2009.

Le 12 février 2010, des journalistes indépendants ont été empêchés par la police d'accueillir à sa sortie de prison Zouhaïer Makhlouf, journaliste pour Assabilonline.

Dernier Tweet :

Pakistan military accused of disrupting distribution of Dawn, the country's oldest newspaper… https://t.co/lvJVFSLEQG