RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Les partenaires tunisiens partagent un moment historique avec le TMG de l'IFEX

(TMG de l'IFEX) - Le 16 février 2011 - Au lendemain du grand mouvement populaire qui a mis fin au régime répressif du président tunisien Zine Abedine Ben Ali qui aura duré 23 ans, une délégation du Groupe d'observation de la Tunisie organisé par l'Échange international de la liberté d'expression (TMG de l'IFEX) s'est rendue à Tunis au début du mois de février afin d'évaluer les besoins pour reconstruire une presse indépendante en Tunisie et de s'assurer que la liberté de la presse et la liberté d'expression sont bien respectées.

Lors de réunions avec des journalistes, des défenseurs de la liberté d'expression, des représentants des syndicats, des avocats des droits de l'homme et des universitaires spécialisés dans les médias, les membres de la délégation ont senti à la fois l'immense espoir et l'inquiétude actuelle de tous ceux qui, pendant des décennies, ont défendu le droit des Tunisiens à avoir accès à une presse libre et indépendante.

"Alors que le pays s'engage sur la voie de la démocratie, les enjeux sont importants pour les médias qui doivent jouer pleinement leur rôle, faire preuve de professionnalisme dans leurs reportages et fournir une tribune pour les débats publics qui étaient jusqu'alors interdits," explique Virginie Jouan, directrice de la liberté de la presse à la WAN-IFRA et membre du comité directeur du TMG de l'IFEX.

Parmi les problèmes les plus urgents mis en évidence par les interlocuteurs de la délégation, citons : la nécessité d'établir un cadre institutionnel indépendant pour les médias, une révision approfondie des lois sur la presse et des autres lois visant à empêcher les gens d'exprimer leurs opinions et à étouffer tout débat, la nécessité de renforcer la déontologie professionnelle et les capacités de gestion ainsi que de réformer la formation des journalistes. Les médias doivent de toute urgence entrer dans une nouvelle ère, en vue aussi des prochaines élections.

Après des décennies de répression et de réduction au silence, le besoin de réformer le secteur des médias en profondeur et de changer les mentalités des journalistes est clair. C'est une tâche difficile qui exige une action concertée à plusieurs niveaux. Ceux qui se sont battus pour cela pendant des décennies restent cependant très vigilants car les anciens gardiens de la propagande résisteront jusqu'au bout.

Le Groupe d'observation de la Tunisie, une coalition formée de 20 organisations membres de l'IFEX, soutient la liberté d'expression en Tunisie depuis 2004 et a l'intention de continuer à le faire en mettant à la disposition de ses partenaires tunisiens tout le savoir-faire dont ils ont besoin dans cette étape extraordinaire et cruciale de la transformation du pays. Il mènera plusieurs missions et réunions thématiques en Tunisie au cours des prochaines semaines.

De plus amples informations sur le TMG de l'IFEX sont disponibles sur le site http://ifex.org/tunisia/tmg/fr/, sur Facebook http://www.facebook.com/IFEXTMG et sur Twitter @TunisiaMonitor

Le groupe d'observation de la Tunisie de l'IFEX
Arabic Network for Human Rights Information
ARTICLE 19
Association mondiale de radiodiffuseurs communautaires - AMARC
Association Mondiale des Journaux et des Éditeurs de Médias d'Information
Bahrain Center for Human Rights
Cairo Institute for Human Rights Studies
Canadian Journalists for Free Expression
Cartoonists Rights Network International
Egyptian Organization For Human Rights
Fédération Internationale des Journalistes
Fondation Maharat
Index on Censorship
International Federation of Library Associations and Institutions
International Press Institute
International Publishers Association
Journaliste en danger
Media Institute of Southern Africa
Norwegian PEN
PEN International
World Press Freedom Committee

Dernier Tweet :

Self-advocacy and persistence are key to making progress- lessons learned from human rights defender @jbedoyalimahttps://t.co/Fg0wVtpsJE