RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

LE PROPRIÉTAIRE D'UN JOURNAL EST ABATTU; L'« INSULTE AU CARACTÈRE TURC » TOUJOURS UN CRIME

Le propriétaire d'un journal a été abattu le 22 septembre dans le sud-est de la Turquie, rapporte l'IPS Communication Foundation (BIANET).

Kasim Ciftci, propriétaire du journal « Hakkari Province Voice », a été trouvé mort le 22 septembre près des ruines de la vieille cité de Van. Selon « Yüksekova News », des témoins oculaires ont vu deux hommes discuter avec animation près des ruines. La discussion s'est transformée en bagarre, et Ciftci a été atteint de deux projectiles.

Par ailleurs, la Turquie continue de recourir au système judiciaire pour limiter la libre expression. Des journalistes sont toujours inculpés aux termes de l'article 301 du Code pénal turc, qui fait de l'« insulte au caractère turc » un crime passible de prison. Les groupes turcs de défense des droits, dont BIANET et l'Initiative pour la liberté d'expression (Initiative for Freedom of Expression), ont couvert les nombreux procès et font activement campagne pour faire abolir cet article.

Selon le PEN International, ARTICLE 19 et l'Union internationale des éditeurs (UIE), 18 procès contre 24 personnes ont été instruits aux termes de l'article 301 entre avril et juillet 2007.

Encore la semaine dernière, Haci Bogatekin, propriétaire du journal local « Gerger Firat » à Adiyaman, dans le sud-est de la Turquie, a été inculpé en vertu de l'article 301 en relation avec un article paru en mars 2007 intitulé « La Turquie a fait des erreurs ». Bogatekin imputait à l'État la mort de « millions d'Arméniens et de chrétiens syriaques », et d'autres groupes ethniques et religieux à travers le pays.

Le mois dernier, le PEN International, ARTICLE 19 et l'UIE ont publié une lettre ouverte au président de la Turquie Adbulah Gül, qui venait tout juste d'être élu, pour lui demander d'abolir l'article 301.

La lettre déplore que l'article n'ait pas été aboli après l'assassinat de Hrant Dink en janvier 2007. Dink, rédacteur en chef de l'hebdomadaire arménien-turc « Agos », avait été reconnu coupable aux termes de l'article 301 en raison de commentaires sur les tueries de masse d'Arméniens, il y a un siècle. Les critiques font valoir que c'est sa condamnation qui a fait de lui une cible.

Le texte complet de la lettre est téléchargeable à : http://tinyurl.com/3xwr6t

Consulter les sites suivants :
- BIANET, à propos de Ciftci : http://tinyurl.com/3c39qc
- Alertes de l'IFEX sur la Turquie : http://tinyurl.com/3b4jj2
- Rapport (semestriel) de l'Association de défense des droits de la personne sur les violations des droits de la personne en Turquie : http://tinyurl.com/32cb4y
- Initiative for Freedom of Expression : http://www.antenna-tr.org/
(2 octobre 2007)

Dernier Tweet :

Fiscalía debe considerar que los asesinatos de Valentín Tezada y Jairo Calderón podrían estar motivados por su trab… https://t.co/t2H3Qfbwok