RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

L'ANNIVERSAIRE DE LA MORT DE DINK RAPPELLE À TOUS QUE LE PAYS DOIT RÉFORMER SON CODE PÉNAL, DISENT LES MEMBRES DE L'IFEX

Les membres de l'IFEX en Turquie et dans le monde ont commémoré le premier anniversaire du meurtre du journaliste arménien Hrant Dink, le 19 janvier, et ont rappelé au gouvernement turc que la justice véritable pour Dink doit comprendre la réforme urgente du code pénal.

Dix mille personnes, dont la veuve de Dink, Rakel, et l'écrivain et militant pour la paix Arundhati Roy, se sont rassemblées à 15 heures devant les bureaux du journal « Agos » à Istanbul, soit à l'endroit et au moment où Dink a été abattu l'an dernier, apparemment par un nationaliste turc, selon ce que rapportent les membres de l'IFEX en Turquie IPS Communication Foundation (BIANET) et l'Initiative pour la liberté d'expression (Initiative for Freedom of Expression, Antenna-TR). Les manifestants ont déposé des oeillets rouges à l'endroit même où il est tombé et ont exigé que justice soit rendue dans cette affaire.

Bien qu'un procès pour meurtre ait été ouvert l'an dernier, celui-ci se déroule à huis clos et aucun des 19 suspects n'a été mis en accusation.

Dink avait tenté d'encourager la réconciliation entre la Turquie et l'Arménie. Mais quelques mois avant sa mort, il était poursuivi aux termes de l'article 301 du Code pénal de Turquie pour « insulte à l'identité turque » et avait reçu une peine de six mois de prison avec sursis pour avoir, dans le journal turc-arménien « Agos », qualifié de « génocide » une tuerie d'Arméniens qui date d'un siècle. Son procès, qui a connu un grand retentissement, et sa condamnation aux termes de l'article 301, l'ont stigmatisé comme traître et en ont fait la cible d'extrémistes, disent les membres de l'IFEX.

« Écrivains, journalistes et éditeurs continuent de répondre à des accusations portées en vertu de l'article 301 et d'autres dispositions pareillement porteuses de division, et ils reçoivent fréquemment des menaces de violence à cause de cela », écrivent ARTICLE 19, Index on Censorship et le PEN d'Angleterre dans une lettre conjointe journal « The Times ».

Les membres de l'IFEX croient que la vraie justice pour Dink doit comporter l'abolition urgente de l'article 301. Ils se disent « consternés » de voir à quel point les choses n'ont pas changé depuis sa mort. Rakel Dink, qui s'est adressée à la foule devant l'« Agos », a souligné que si Dink était toujours en vie, il serait en fait en prison à l'heure actuelle. Son fils, Arat, et le propriétaire du journal, ont reçu en octobre des peines de prison avec sursis aux termes de l'article 301.

Dans les prochaines semaines, le parlement turc entreprendra la discussion de modifications à apporter à l'article 301, mais les membres de l'IFEX sont d'avis que celles-ci devraient se révéler inadéquates - bien que « l'insulte à l'identité turque » puisse être retirée, le « dénigrement de la nation turque » sera toujours considéré comme un délit criminel passible de lourdes peines.

L'Union internationale des éditeurs (UIE), qui mène une campagne internationale en faveur de l'abrogation de l'article 301 et qui se trouve en Turquie avec le PEN International dans le cadre d'une mission d'information, qualifie les changements de « purement symboliques » et « susceptibles de mener à davantage de procès contre les éditeurs et les écrivains ».

Les membres de l'IFEX appellent l'UE, dans ses négociations avec la Turquie, à s'assurer que l'article 301 est abrogé et non pas seulement modifié, et que personne d'autre n'est assassiné ni persécuté uniquement pour la simple raison d'avoir exprimé son opinion.

Le site web de la campagne « Hrant Için, Adalet Için » (« Pour Hrant, Pour la Justice »), animé par un groupe d'organisations turques, donne des informations sur les événements qui se déroulent à la mémoire de Dink, en Turquie et à l'étranger. Voir à : http://www.hranticinadaleticin.com

Consulter les sites suivants :
- BIANET : http://tinyurl.com/2s6vks
- Allocution de Rakel Dink à « Antenna-TR » : http://tinyurl.com/2s6vks
- Lettre conjointe d'ARTICLE 19, de l'Index et du PEN d'Angleterre publiée dans « The Times » : http://tinyurl.com/3936q4
- UIE : http://tinyurl.com/2l5n9n
- PEN International : http://tinyurl.com/34gk62
- Institut international de la presse : http://tinyurl.com/2rhtog
(Photo courtoisie de BIANET)

(22 janvier 2008)

Dernier Tweet :

Abraji registra más de 130 casos de violencia contra periodistas en el contexto político-electoral… https://t.co/0Bw1MLAnx4