RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un rédacteur est assassiné; un reporter subit un procès

La Fondation de Communication IPS (BIANET) et l'Institut international de la presse (IIP) rapportent qu'un rédacteur turc a été abattu la semaine dernière à la sortie de son bureau. Celui-ci avait déjà reçu plusieurs menaces de mort en raison de sa couverture de la corruption locale.

Cihan Hayirsevener, 53 ans, rédacteur en chef du « Güney Marmara'da Yasam » (« La vie dans le Marmara du sud »), un journal de l'ouest de la Turquie, a été atteint de plusieurs projectiles et a succombé un peu plus tard à l'hôpital, rapporte l'IIP.

D'après BIANET, basé à Istanbul, Hayirsevener avait publié des articles sur des politiciens corrompus. Il avait aussi couvert un scandale de corruption impliquant trois propriétaires d'un autre grand quotidien; les trois hommes sont en prison pour corruption, selon ce que rapportent le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) et l'IIP.

Lors d'une cérémonie commémorative, la fille du journaliste a proclamé « On l'a tué parce qu'il faisait son travail. Parce qu'il faisait du journalisme, parce qu'il écrivait la vérité », rapporte BIANET. Un autre journaliste présent à la cérémonie a ajouté : « Les mots ne suffisent pas à exprimer notre douleur. Comment l'arme peut-elle opprimer la plume ? »

« Les journalistes locaux courent plus de dangers de nos jours parce qu'on ne trouve pas facilement les auteurs des crimes commis contre eux », fait remarquer l'IIP.

BIANET rapporte en outre que le journaliste Nedim Sener, qui a écrit un livre sur le meurtre du journaliste Hrant Dink, risque jusqu'à 32 ans et six mois de prison. Sener est accusé d'avoir « révélé des renseignements classifiés, ce qui a fait de personnes chargées de lutter contre le terrorisme des cibles publiques, et d'avoir tenté d'influencer la magistrature. » L'ouvrage, « Le meurtre de Dink et les mensonges des services de renseignement », couvre le rôle de la gendarmerie, de la police et des officiers du renseignement national et leur négligence dans l'enquête sur le meurtre de Dink, survenu en 2007. Le procès de Sener se poursuivra en février 2010.

Dernier Tweet :

Both “cyber security” and “cyber crime” are terms widely used but often poorly understood. This podcast from… https://t.co/ISP2OUj5wf