RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un rédacteur est condamné à 166 ans de prison

Le rédacteur en chef d'un journal turc, accusé d'être membre du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), interdit, a été condamné le 13 mai à 166 ans et six mois de prison, sous le chef d'accusation d'avoir répandu la propagande du PKK, selon ce que rapportent la Fondation de Communication IPS (BIANET) et Reporters sans frontières (RSF). Il était passible d'une peine, tout aussi absurde, de 525 ans de prison. Cette sentence troublante survient dans le sillage d'un nouveau rapport de surveillance des médias par BIANET, qui révèle que 216 personnes, dont 69 journalistes, ont été traînées devant les tribunaux pour des affaires reliées à la libre expression au cours des trois premiers mois de 2010.

Le rédacteur Vedat Kursun a été reconnu coupable de 103 chefs d'accusation d'avoir « aidé et encouragé l'organisation du PKK en répandant de la propagande » et d'avoir « glorifié les crimes et les criminels » dans des articles publiés dans 103 numéros du seul journal en langue kurde de Turquie, « Azadiya Welat ». La décision du tribunal est considérée comme extrêmement disproportionnée et motivée politiquement, indique BIANET. RSF a qualifié la décision de transgression claire de la Convention européenne des droits de l'homme, dont la Turquie est signataire.

Les nombres contenus dans le rapport de BIANET montrent une augmentation par rapport au premier trimestre de 2009, où un total de 110 personnes ont été traduites devant les tribunaux pour des affaires reliées à la libre expression; 60 de ces personnes étaient des journalistes.

Le rapport documente les cas de Vedat Kursun et du rédacteur en chef de « Démocratie Révolutionnaire », Erdal Güler; ces deux journalistes sont actuellement en prison à cause de leur travail. Au moins 32 journalistes sont allés en prison pendant les trois premiers mois de 2010 pour leur participation alléguée à des organisations illégales. Alors que dix journalistes ont été relâchés pendant cette période, vingt et un autres se trouvent toujours derrière les barreaux.

ADDITIONAL INFORMATION
Alertes liées au même sujet sur ifex.org


Dernier Tweet :

Presidenciales 2018 | Balance 20 de mayo: https://t.co/UOb3hGCtrv @ipysvenezuela @espaciopublico @NelaBalbi… https://t.co/HT8uC33Ldb