RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un photographe agressé, la rédaction d'un quotidien menacée

(RSF/IFEX) - Le 23 août 2007, Igor Goujva, rédacteur en chef du quotidien en langue russe "Sevodnia" ("Aujourd'hui"), a contacté Reporters sans frontières pour faire part de menaces proférées contre lui et l'ensemble de la rédaction. La veille, les locaux du titre avaient dû être évacués pendant près de deux heures et demie, suite à une alerte à la bombe. Après inspection des lieux, il s'est avéré qu'il s'agissait d'une fausse alerte et les journalistes ont pu reprendre leurs activités. Toutefois, ce dernier incident intervient après trois semaines de menaces régulières, principalement sous la forme d'appels téléphoniques anonymes.

"Reporters sans frontières apporte son soutien à la rédaction de "Sevodnia". Nous demandons aux pouvoirs publics d'assurer la sécurité de ses journalistes et de faire preuve de la plus grande diligence dans leurs recherches, afin d'identifier l'origine des menaces. Nous allons suivre avec attention ce dossier", a déclaré l'organisation de défense de la liberté de la presse.

"L'agression d'Alexandre Lesik, photographe de "Sevodnia", le 26 août, alors qu'il effectuait un reportage sur un meeting du bloc d'opposition de Yulia Tymoshenko, à Odessa, est inquiétante et ne doit pas se reproduire. Toutes les mesures nécessaires pour éclaircir cette affaire doivent être prises au plus vite", a ajouté l'organisation.

Selon Igor Goujva, les menaces pourraient être liées à l'action en justice intentée par le journal contre Olexandre Tourtchinov, membre du principal parti d'opposition, BYuT. Accusé par celui-ci d'avoir publié de fausses informations sur Yulia Tymoshenko, Igor Goujva avait porté plainte.

Dernier Tweet :

En #Nicaragua, el control que Ortega ejerce sobre los medios se reduce a pesar de que recrudece la represión… https://t.co/sepcWMKhlZ