RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

LES JOURNALISTES NE DOIVENT PAS ÊTRE JETÉS EN PRISON À CAUSE DE LEUR TRAVAIL, DIT LE PREMIER MINISTRE

Le Premier ministre des Émirats arabes unis (EAU) a décrété que les journalistes ne devaient pas être incarcérés à cause de leur travail - deux jours après que deux journalistes basés Dubaï eurent été condamnés à la prison pour diffamation, selon ce que rapportent le Réseau arabe d'information sur les droits de la personne (Arabic Network for Human Rights Information, HRinfo) et la Fédération internationale des journalistes (FIJ).

Le maître de Dubaï, qui est également vice-président et premier ministre des EAU, Mohammed bin Rashid Al Maktoum, a déclaré le 25 septembre qu'il était possible de prendre d'autres mesures pour punir un journaliste qui commet un délit, et que la prison n'en faisait pas partie.

Le premier ministre a aussi appelé à la promulgation plus rapide d'une nouvelle loi sur la presse, qui dépénalise les délits de presse, et qui soit conforme aux amendements proposés par le Conseil national des médias.

La décision survient deux jours après que deux journalistes, un Indien et un Égyptien qui travaillent pour le quotidien en langue anglaise « Khaleej Times », eurent été reconnus coupables de diffamation et condamnés à deux mois de prison. Ils ont depuis été libérés sous caution et font appel de leur condamnation, dit le FIJ.

Deux ressortissants des EAU ont aussi été condamnés récemment à la prison pour diffamation sur le site web à Ras al-Khaimah, et font appel des jugements, rapporte HRinfo. Le site web a été fermé. HRinfo presse le Premier ministre d'étendre la portée de la nouvelle loi pour inclure le journalisme en ligne.

HRinfo et la FIJ espèrent que le jugement créera un précédent en faveur de la dépénalisation du droit des médias au Moyen-Orient, en particulier dans le sillage de la condamnation en Égypte de cinq rédacteurs à la prison pour diffamation. « Nous espérons que les EAU serviront de modèle dans la région et que d'autres pays vont en faire autant et procéderont à des changements similaires dans leurs propres lois », dit la FIJ.

Consulter les sites suivants :
- HRinfo : http://www.hrinfo.net/en/reports/2007/pr0927.shtml
- FIJ : http://www.ifj.org/default.asp?Index=5343&Language=EN
- « Breaking the Chains », dossier de la FIJ sur les problèmes auxquels sont confrontés les journalistes au Moyen-Orient (anglais et arabe) : http://www.ifj.org/default.asp?Index=4967&Language=EN
(2 octobre 2007)

Dernier Tweet :

#Canada: Media can't be an arm of the police, Vice lawyer tells Supreme Court hearing https://t.co/cIQjW5W1am @VICE… https://t.co/uVvmhvZn93