RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le propriétaire de Majan.net échappe à la prison

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières se réjouit de l'annulation de la peine de Mohammed Rashed Shehhi, propriétaire du site Internet Majan.net ( http://majan.net/ ), fermé depuis le mois d'août 2007 à cause d'un commentaire jugé diffamatoire. Le 19 novembre 2007, la cour d'appel de l'Emirat de Ras Al Khaimah a décidé que Mohammed Rashed Shehhi, propriétaire du site Internet Majan.net, n'effectuerait pas les dix-sept mois de prison auxquels il était condamné depuis novembre 2006. Reporters sans frontières se félicite de l'issue ce procès opposant Mohammed Rashed Shehhi au docteur Yasser Al Nuaimi, haut fonctionnaire de l'Etat au ministère de la Santé.

"Les poursuites à l'encontre de Mohammed Rashed Shehhi n'étaient pas fondées. Mr. Al Nuaimi les avait d'ailleurs abandonnées le 30 octobre 2007. Nous demandons la réouverture du site Majan.net ( http://majan.net/ ), fermé depuis le mois d'août 2007, ainsi que la fin des poursuites menées à l'encontre du journaliste Khaled Alasley, accusé d'être l'auteur du commentaire diffamatoire à l'origine de la plainte du docteur Al Nuaimi", a déclaré l'organisation.

Mohammed Rashed Shehhi a été condamné le 8 août 2007 à un an de prison et 15 000 euros d'amende pour avoir publié le commentaire d'un internaute. Celui-ci avait évoqué une affaire de corruption au sein du ministère de la Santé. Des équipements médicaux négligés ainsi qu'un foetus conservé dans un liquide avaient été retrouvés dans un dépôt de Ras Al Khaimah, suscitant de vives réactions sur la Toile.

Mohammed Rashed Shehhi fait l'objet de trois autres plaintes pour diffamation et a déjà été condamné à un an de prison avec sursis. D'après son avocat, Abdullah Omran, il envisage de faire appel.

Le procès en appel du journaliste Khaled Alasley se tiendra le 26 novembre 2007. Il a été condamné à cinq mois de prison le 12 septembre 2007 et nie être l'auteur du commentaire incriminé.

Dernier Tweet :

#Egypt: freelance journalist Ismail Alexandrani sentenced to ten years https://t.co/tmzY2XLSfz @IFJGlobal https://t.co/NAXAqkfyBy