RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le maire de Galveston interdit à son conseil municipal de s'entretenir avec les médias après le passage de l'ouragan Ike; une journaliste expulsée d'un camp de réfugiés

(RSF/IFEX) - Le 15 septembre 2008, le maire de Galveston (Texas), Lyda Ann Thomas, a interdit à son conseil municipal de s'entretenir avec les médias des destructions causées par l'ouragan Ike dans la région, a rapporté le quotidien "The Galveston County Daily News". Ike a touché la ville de plein fouet le 13 septembre, causant la mort de cinq personnes et l'évacuation de 2 500 autres vers des abris. Le maire a précisé que cette interdiction concernait également les chefs de la police et des pompiers.

Le même jour, Sara Foley, journaliste du quotidien "The Galveston County Daily News", a été expulsée du camp de réfugiés d'Austin. Du fait de son double statut de journaliste et réfugiée, elle était la seule employée des médias autorisée à rester dans le camp, mais la Croix-Rouge et la police ont fini par lui demander de partir. Elle a rapporté avoir été témoin de la frustration des réfugiés, victimes du manque de ravitaillement.

Reporters sans frontières exprime son incompréhension devant ces mesures de censure. "Lyda Ann Thomas peut difficilement espérer dissimuler les ravages de Ike dans sa ville. Son hostilité à toute présence des médias n'a semble-t-il d'autre explication que la crainte des autorités de Galveston de ne pas être à la hauteur des opérations de secours et de reconstruction qui les mobilisent", a déclaré Reporters sans frontières.

Dernier Tweet :

Yangon police dispersed peace march in Burma on May 12 https://t.co/uLvTq8UIMw "Why do these thugs enjoy such impun… https://t.co/2gM4wr65oY