RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Une enquête de journalistes indépendants fait apparaître d'autres irrégularités dans l'enquête de police sur l'assassinat de leur confrère Chauncey Bailey

(RSF/IFEX) - Le Chauncey Bailey Project regroupe des journalistes d'Oakland (Californie) et de ses environs enquêtant sur l'assassinat de leur confrère, Chauncey Bailey, de l'hebdomadaire "Oakland Post", tué par balles le 2 août 2007 dans cette même ville. Dans une série d'articles publiés au cours du mois d'octobre 2008 sur le site http://www.chaunceybaileyproject.org , les journalistes du Chauncey Bailey Project ont fait état de nouvelles informations sur ce dossier, après avoir eu accès à des documents d'enquête, analysés avec l'aide d'experts criminels et légaux. Selon eux, Derwin Longmire, l'inspecteur en charge du dossier, a laissé de côté des informations importantes permettant d'établir le lien entre Yusuf Bey IV, le patron du réseau de boulangeries communautaires Your Black Muslim Bakery, et l'assassinat. Un dispositif de surveillance avait permis de localiser Yusuf Bey IV en face de l'immeuble où vivait Chauncey Bailey, quelques heures seulement avant que celui-ci soit tué. Un fait que le policier a omis de mentionner dans son rapport.

L'enquête des journalistes montre également que la relation amicale établie entre Yusuf Bey IV et Derwin Longmire depuis 2005 constituait un conflit d'intérêt flagrant. Yusuf Bey IV aurait dû être considéré comme un suspect principal, puisque Chauncey Bailey enquêtait sur Your Black Muslim Bakery juste avant son assassinat. Toujours selon le Chauncey Bailey Projet, le policier, au sein même du commissariat, aurait laissé Yusuf Bey IV seul en tête-à-tête avec un employé de la boulangerie, DeVaughndre Broussard, afin de pousser ce dernier à avouer le crime. L'employé s'est exécuté dans un premier temps, avant de se rétracter. Des relevés téléphoniques tendent à prouver que Yusuf Bey IV et Longmire ont été en contact à plusieurs reprises depuis l'assassinat du journaliste. Une enquête du procureur du district d'Alameda a été ouverte sur la possible existence d'un contrat sur la tête de Chauncey Bailey. Reporters sans frontières soutient la démarche du Chauncey Bailey Project. L'organisation a lancé une pétition appelant les autorités fédérales à se saisir de cette affaire, toujours impunie plus d'un an après les faits: http://www.rsf.org/article.php3?id_article=28033

Mise à jour du cas Bailey: http://www.ifex.org/fr/content/view/full/95863

Dernier Tweet :

Serodio Towo, editor of weekly Mozambican newspaper Dossiers & Factos receives threatening texts and calls warning… https://t.co/W9LnDNLkbc