RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

RSF s'inquiète d'un nouveau retard du procès dans l'affaire Chauncey Bailey

(RSF/IFEX) - La Cour supérieure d'Alameda (Californie) a repoussé, le 17 mai 2010, l'audience concernant une possible délocalisation du procès de Yusuf Bey IV au 21 juin prochain. Cette requête avait été formulée par les nouveaux défenseurs de l'accusé, en charge du dossier depuis le mois d'avril. Yusuf Bey IV est accusé d'avoir commandité, au cours de l'été 2007, l'assassinat du rédacteur en chef de l'hebdomadaire "Oakland Post", Chauncey Bailey, ainsi que de deux autres personnes. Son procès, qui devrait s'ouvrir le 2 août prochain, est susceptible d'un nouveau report après le retrait de l'ancienne avocate de l'accusé, Lorna Brown, pour conflit d'intérêts.

"Nous espérons qu'aucun autre retard n'interviendra dans cette procédure. La date prévue du procès, le 2 août, tombe trois ans jour pour jour après l'assassinat de Chauncey Bailey. Trois ans, c'est bien trop long. Le procès doit maintenant commencer au plus vite. De plus, Yusuf Bey IV est également soupçonné d'avoir ordonné l'élimination de témoins de l'assassinat du journaliste. Nous réitérons par ailleurs notre demande pour que l'enquête soit relancée au niveau fédéral, sans quoi justice ne pourra être rendue dans les meilleures conditions", a déclaré RSF.

Chauncey Bailey avait été tué par balles, le 2 août 2007, alors qu'il partait pour sa rédaction. Il enquêtait sur les délicatesses financières et les actions de la Your Black Muslim Bakery, une entreprise communautaire locale que Yusuf Bey IV dirigeait officiellement.

Devaughndre Broussard, un employé de la Your Black Muslim Bakery, alors âgé de 19 ans, avait été arrêté au lendemain du crime. Il avait avoué avoir exécuté Chauncey Bailey, de peur que l'enquête de ce dernier ne porte préjudice à l'entreprise. Revenant ensuite sur ses déclarations, il avait désigné Yusuf Bey IV, curieusement épargné par la police d'Oakland au début de l'enquête de police.

Yusuf Bey IV nie toute implication dans ce crime, malgré une vidéo publiée par l'équipe de journalistes du Chauncey Bailey Project ( http://www.chaunceybaileyproject.org/ ) le montrant en train de décrire le déroulement du crime à ses codétenus dans une salle d'interrogatoire de sa prison. Il y admet que l'arme du crime était en sa possession.

Yusuf Bey IV et Devaughndre Broussard risquent l'un et l'autre la peine de mort pour l'assassinat de Chauncey Bailey, selon la législation californienne. Reporters sans frontières réaffirme en cette occasion son opposition résolue à la peine capitale.

Dernier Tweet :

NGOs to Drivers, Teams and Performers at the Abu Dhabi #AbuDhabiGP #Formula1 @F1 Grand Prix 2018: use your celebrit… https://t.co/efNsJnzEhZ