RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

UNE MILITANTE DES DROITS DE LA PERSONNE EST LIBÉRÉE APRÈS AVOIR FAIT DES AVEUX DEVANT LE TRIBUNAL

Une Ouzbek, militante des droits de la personne, a été remise en liberté conditionnelle la semaine dernière après avoir avoué ses « crimes », rapportent Human Rights Watch et Reporters sans frontières (RSF).

Gulbahor Turaeva a été condamnée à six ans de prison en avril pour avoir fait entrer en Ouzbékistan des livres interdits du dirigeant d'opposition Muhammed Solih, qui vit en exil. Elle a été inculpée de diffamation, d'activités anticonstitutionnelles et d'avoir produit et diffusé des matériaux qui menacent l'ordre public. Le 12 juin, toutefois, la cour d'appel a réduit la peine de prison de Turaeva et l'a ramenée à une peine de prison avec sursis après qu'elle eut avoué ses crimes, renoncé à son travail de défense des droits de la personne et dénoncé ses collègues.

« Je remercie la cour pour sa clémence, son humanité et le respect qu'elle m'a témoignés. Je vais désormais chercher un nouvel emploi, probablement travailler pour l'État. Je promets de ne plus jamais enfreindre la loi », a déclaré Turaeva devant le tribunal, selon RSF.

Les autorités ouzbeks affirment que toutes les procédures entamées contre Turaeva étaient légales, c'est-à-dire totalement dénuées de motifs politiques. Human Rights Watch soutient cependant que les renvois à son travail de défense des droits de la personne et à ses affiliations contredisent les prétentions du gouvernement. « Nous sommes plus convaincus que jamais qu'elle a été poursuivie et emprisonnée injustement », a déclaré Human Rights Watch.

Il y a encore à l'heure actuelle treize autres militants ouzbeks des droits de la personne en prison en Ouzbékistan, rappelle Human Rights Watch.

Consulter les sites suivants :
- RSF : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=22588
- Human Rights Watch : http://tinyurl.com/yqvpnx
- Human Rights Watch, à propos des militants ouzbeks détenus : http://hrw.org/campaigns/uzbekistan/portraits_0407.pdf
(26 juin 2007)

Dernier Tweet :

Former editor-in-chief of Swazi Observer and writer for South Africa's Mail & Guardian newspaper, Musa Ndlangamandl… https://t.co/2VsRdrYog9