RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le journaliste et dissident Nguyen Khac Toan jugé lors d'un procès populaire

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières dénonce le procès populaire, le 31 août 2007, du journaliste et dissident Nguyen Khac Toan, à Hanoi. L'organisation redoute que cet acte d'intimidation et la récente campagne de presse organisée par les autorités contre lui ne soient les signes d'une prochaine incarcération.

Rédacteur en chef adjoint de la publication dissidente en ligne "Tu Do Dân Chu" ("Liberté et démocratie"), Nguyen Khac Toan a été interpellé par la police à son domicile avant d'être conduit dans un bâtiment officiel de son quartier où étaient réunis des cadres du Parti à la retraite et des policiers. Devant ce tribunal populaire, une dizaine de personnes ont accusé Nguyen Khac Toan d'avoir incité des paysans à manifester dans la capitale. Les officiels ont recommandé de l'envoyer dans un camp de rééducation pour l"'écarter de la société". Quelques jours auparavant, des journaux officiels avaient attaqué Nguyen Khac Toan et des responsables de l'Eglise bouddhiste unifiée du Viêt-nam pour avoir incité aux manifestations. Ainsi, sur le site du journal du Parti communiste, on peut lire un article contre le journaliste intitulé "Un opportuniste politique démasqué".

En résidence surveillée depuis sa libération en janvier 2006, Nguyen Khac Toan avait été condamné en 2002 à douze ans de prison pour "espionnage". Ancien combattant, il est connu pour avoir défendu des paysans expropriés et envoyé des informations par Internet sur la situation des droits de l'homme.

Dernier Tweet :

Journalists blocked from covering China-funded Pacific Forum Leaders in Papua New Guinea https://t.co/TnDSz5Y5w1 “I… https://t.co/XI7HS0ftnP