RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

DEMANDEZ LA LIBÉRATION DE DEUX DISSIDENTS VIETNAMIENS

Ce mois-ci, l'écrivain et dirigeant bouddhiste Thich Huyen Quang est mort à l'âge de 87 ans, après avoir passé les trente dernières années de sa vie en prison ou en résidence surveillée parce qu'il militait en faveur de la liberté religieuse et des droits de la personne. Reporters sans frontières (RSF) continue de demander la libération de ceux qui sont détenus actuellement au Viêt-nam parce qu'ils exercent leur droit à la libre expression, notamment deux avocats et cyberdissidents vietnamiens qui croupissent en prison depuis 16 mois parce qu'ils sont accusés de répandre de la propagande contre leur pays. Signez la pétition de RSF qui exige leur remise en liberté.

Nguyen Van Dai et Le Thi Cong Nhan ont été arrêtés chez eux le 6 mars 2007, inculpés de « propagande hostile à la République socialiste du Viêt-nam » en raison de leurs écrits critiques et de leurs activités dissidentes avec le mouvement Bloc 8406, qui milite en faveur de la démocratie. Leur crime, entre autres, a été de signer une pétition appelant à la démocratie dans leur pays.

En mai 2007, ils ont été condamnés à cinq et quatre ans de prison respectivement. En appel, leurs peines ont été réduites à quatre et trois ans respectivement, qui doivent être suivis de quatre et trois ans d'assignation à résidence.

Nguyen Van Dai est un des dirigeants du Bloc 8406; il affiche régulièrement des essais en faveur de la démocratie sur des sites web basés à l'étranger - comme son texte sur le « droit de fonder un parti au Viêt-nam » destiné à la BBC. Il a commencé un blogue sur le site de RSF peu avant son arrestation : http://nguyenvandai.rsfblog.org

Le Thi Cong Nhan est la porte-parole du Parti de la Progression du Viêt-nam, fondé récemment. Elle est aussi membre du Bloc 8406.

Tous deux étaient sous étroite surveillance depuis quelque temps à cause de leurs activités dissidentes. Nguyen Van Dai aurait été soumis en février 2007 à la critique d'un « tribunal populaire », où 200 résidents de Hanoï ont été mobilisés par les autorités pour l'insulter et le dénoncer comme « traître ».

Aidez-les à sortir de prison en signant la pétition ici :
- http://www.rsf.org/article.php3?id_article=27771 (français)
- http://www.rsf.org/article.php3?id_article=27774 (anglais)
(Photo : Nguyen Van Dai et Le Thi Cong Nhan subissent un procès pour avoir répandu de la propagande hostile à l'État. VNA/VNS Photo Thong Nhat)

(23 juillet 2008)

Dernier Tweet :

IFEX is hiring! We’re looking for a talented individual for the position of Projects Specialist to join our Secreta… https://t.co/ApSFuRfaT3