RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un blogueur condamné à deux ans et demi de prison pour une supposée "fraude fiscale"

(RSF/IFEX) - Le 10 septembre 2008, le blogueur Nguyen Hoang Hai, plus connu sous le nom de Dieu Cay, a été condamné à deux ans et demi de prison pour "fraude fiscale" par un tribunal d'Hô Chi Minh-Ville. Les journalistes étrangers n'ont pas été admis au tribunal.

"Ce verdict montre à quel point la justice vietnamienne est dépendante du pouvoir exécutif. Le motif d'"évasion fiscale" dont est accusé Dieu Cay n'est qu'un prétexte pour faire taire sa voix, jugée trop critique à l'égard du gouvernement. Nous condamnons cette décision totalement injuste et infondée", a déclaré l'organisation.

L'un de ses avocats a confié à Reporters sans frontières que cette sentence était très lourde. Lors du procès, il a notamment démontré que la police n'avait pas respecté la procédure habituelle. "Dieu Cay a été arrêté avant même que les autorités vérifient le montant de la fraude. Das ce genre d'affaire, il est d'abord demandé au fraudeur de payer l'amende. Il ne sera arrêté que s'il ne peut donner l'argent. Or, il n'a jamais été demandé à Dieu Cay de payer. Dans ma plaidoirie, j'ai mis le rôle de la police en cause. Le juge lui-même m'a reproché de critiquer les autorités. Cette condamnation est une honte pour la justice vietnamienne", a t-il déclaré à l'organisation. Toujours selon lui, "il s'agit d'une mise en scène grotesque" car la peine avait été fixée à l'avance, et l'assistance était composée de "figurants", installés bien avant le début du procès. Il a décidé de faire appel dans dix jours.

Dieu Cay a été arrêté à Hô Chi Minh-Ville le 19 avril, sans motif. Les autorités l'ont inculpé de "fraude fiscale" cinq jours plus tard. D'après le témoignage de son fils (cf. plus bas), Dieu Cay était étroitement surveillé depuis sa participation, début 2008, à des manifestations à Hô Chi Minh-ville pour protester contre la politique chinoise dans les archipels des Paracels et Spratley. Sa famille est harcelée par la police et ses biens ont été saisis.

Dernier Tweet :

بعد سبع سنوات من اندلاع الثورة، ليبيا تعيش على وقع تضاؤل مهول في أعداد صحفييها @RSF_ar https://t.co/uRWZ88VunP… https://t.co/eo6PvMiV6L