RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Trois semaines de détention au secret pour le blogueur démocrate Nguyen Tien Trung

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières est choquée par la détention au secret de Nguyen Tien Trung depuis maintenant trois semaines. L'organisation craint qu'il ne soit soumis à de fortes pressions physiques et psychologiques pour avouer des "crimes".

"Il est urgent que les autorités accordent à un avocat ou à ses parents, le droit de rendre visite à Nguyen Tien Trung. Ces méthodes policières sont indignes et confortent le fait que la répression contre les voix dissidentes vietnamiennes se fait à n'importe quel prix. La communauté internationale doit rappeler le Viêt-nam à ses obligations en matière des droits de l'homme", a déclaré l'organisation.

Le 28 juillet 2009, Nguyen Tien Trung entame sa quatrième semaine de détention au secret à Ho Chi Minh Ville. Il a été arrêté au domicile de ses parents le 7 juillet 2009 pour violation de l'article 88 du code pénal. "Personne ne l'a vu depuis son arrestation. Nous avons peur que la police essaie par tous les moyens d'obtenir des aveux, comme ils l'ont fait avec l'avocat Le Cong Dinh", a expliqué son frère à Reporters sans frontières.

Le 2 août, une manifestation est organisée sur le parvis des droits de l'homme du Trocadéro à Paris, pour demander sa libération.

Diplômé de l'école d'ingénieur INSA de Rennes (France), il a créé l'Association des Jeunes Vietnamiens pour la Démocratie en 2007. Les autorités semblent lui reprocher ses écrits, notamment une lettre au gouvernement sur la politique d'éducation, et son engagement au sein du Parti de la démocratie au Viêt-nam.

Engagé en faveur de la démocratie au Viêt-nam, il a notamment rencontré le Premier ministre canadien Stephen Harper, l'ancien président américain George W. Bush et de nombreux députés américains.

Le 14 juillet, l'Union européenne a publiquement demandé la libération de Nguyen Tien Trung.
De quoi discutent les autres membres de l'IFEX

Dernier Tweet :

Thai opposition channel 'Peace TV' suspended again early February https://t.co/7JTcVDUwIp “We strongly condemn this… https://t.co/5Pv0GTq02U