RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Gravement malade, le père Nguyen Van Ly a bénéficié d'une libération anticipée

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières se félicite de la libération du père Nguyen Van Ly, responsable de la publication dissidente "Tu do Ngôn luan", dont l'état de santé s'est gravement détérioré lors de sa détention dans la prison de Ba Sao, dans le nord du pays.

"Les autorités ont enfin fait preuve d'un minimum de compassion vis-à-vis du père Nguyen Van Ly qui a été victime dans sa cellule d'une embolie cérébrale. Nous souhaitons qu'il puisse entamer une convalescence sans la surveillance constante de la police. Nous appelons les autorités à renoncer définitivement à l'idée de le renvoyer en prison", a affirmé l'organisation.

Selon plusieurs sources, Nguyen Van Ly a regagné le 15 mars 2010 l'archevêché de Huê où sa famille et des amis ont pu lui rendre visite. Interrogé par des radios internationales, l'un de ses proches a expliqué qu'il ne s'agirait que d'une libération temporaire d'un an pour "raisons humanitaires". Il serait contraint pour l'instant de s'héberger à la maison de retraite du diocèse dans l'attente d'une amélioration de son état de santé.

En novembre 2009, Reporters sans frontières avait dénoncé l'attitude criminelle du gouvernement vietnamien qui refusait de libérer Nguyen Van Ly alors qu'il souffrait d'une paralysie partielle.

Arrêté en 2007 puis condamné à huit ans de prison pour ses écrits d'opposition, Nguyen Van Ly est devenu un symbole de la dissidence pacifique au régime de parti unique au Viêt-Nam.

Dernier Tweet :

#Lebanon's crackdown on #Pride2018 violates freedom of assembly and association and is a step backward in a country… https://t.co/ZyJSnMEeLB