RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un reporter meurt des suites d'une brutale agression

Un journaliste vietnamien qui avait été brutalement agressé la semaine dernière est mort de ses blessures, rapportent la Fédération internationale des journalistes (FIJ) et le Comité pour la protection des journalistes (CPJ). Le Hoang Hung, qui était reporter au journal « Nguoi Lao Dong » (Travailleur), a succombé à de graves brûlures pendant le week-end dans un hôpital de Ho Chi Minh Ville.

Le 20 janvier, un inconnu est entré chez Hung à Tan An, l'a aspergé de produits chimiques et y a mis le feu. Hung a subi de graves brûlures sur à peu près 20 pour 100 de son corps. Il était dans un état critique avant son décès, indique le CPJ.

La femme de Hung, Tran Thi Lieu, a dit aux reporters que son mari avait reçu sur son téléphone mobile, avant l'agression, des messages textes de menaces provenant de numéros inconnus. Les reportages indiquent qu'il avait beaucoup couvert des affaires d'inconduite dans la région du delta du Mékong, dans le sud du pays, notamment des affaires de contrebande.

Bien que les contrôles et la censure du gouvernement soient monnaie courante au Viêt-nam, l'assassinat de journalistes y est rare, disent les membres de l'IFEX.

Dernier Tweet :

RT @cchrcambodia: #HRD and land activist #TepVanny has been released tonight, after more than 2 years of unjust imp… https://t.co/dNfBmm7rkN