RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Violent raid policier contre des blogueurs au Vietnam

Nguyên Hoang Vi distribue des exemplaires de la Déclaration universelle des droits de l'homme lors d'une manifestation de pique-nique avant d'être expulsé par des agents municipaux
Nguyên Hoang Vi distribue des exemplaires de la Déclaration universelle des droits de l'homme lors d'une manifestation de pique-nique avant d'être expulsé par des agents municipaux

Dan Lam Bao

Le 5 mai 2013, plusieurs blogueurs et net-citoyens, qui s'étaient donné rendez-vous dans plusieurs villes du pays pour un “pique-nique de discussion autour des droits de l'homme”, ont été violemment agressés par la police. Nombre d'entre eux ont été arrêtés avant d'être relâchés.

“Nous condamnons avec force les violences délibérées perpétrées par les forces de l'ordre contre ces acteurs de l'information. Nous sommes profondément inquiets de constater que ces violences inacceptables semblent être la réponse automatique et systématique des autorités à toute initiative en faveur de la liberté d'expression”, a déclaré Reporters sans frontières.

“Les autorités doivent prendre des mesures disciplinaires fermes et exemplaires à l'encontre des policiers responsables de ces violences”, a ajouté l'organisation.

Ces pique-niques, organisés grâce à Facebook, devaient se tenir dans plusieurs villes du pays, parmi lesquelles Saigon, Hanoï, et Nha Trang. A Nha Trang, la sécurité publique a rapidement bloqué les accès au lieu de rendez-vous. Des barbelés ont été installés autour du parc, et la police a frappé les participants à coups de barres de fer et de bâtons.

A Hanoï, les participants ont pu se réunir au bord du lac Hoàn Kiếm, au centre de la ville. Les forces de l'ordre, bien que massivement présentes, n'ont pas empêché la tenue du rassemblement. En revanche, la blogueuse Pham Thanh Nghien, assignée à résidence à Hai Phong depuis sa libération en septembre 2012 au terme de quatre années de prison, souhaitant s'associer symboliquement au mouvement, a organisé un pique-nique dans son jardin avec sa mère. Tandis qu'elle lisait à haute voix la Déclaration universelle des droits de l'homme, les deux femmes ont été violemment agressées par des policiers en charge de leur surveillance.

A Saigon, les blogueurs Nguyen Sy Hoanh (Hanh Nhan) et Nguyen Hoang Vi ont pu organiser un rassemblement dans un jardin public, et distribuer la version vietnamienne de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Les échanges en petits groupes ont pu se dérouler durant une heure avant que les employés municipaux ne les chassent, sous prétexte d'arroser les pelouses.

Nguyen Hoang Vi (deuxième à gauche) et d'autres blogueurs au pique-nique des droits de l'homme, avant d'être dispersés
Nguyen Hoang Vi (deuxième à gauche) et d'autres blogueurs au pique-nique des droits de l'homme, avant d'être dispersés

Dan Lam Bao

Face à leur refus de quitter les lieux, des agents en civil ont employé la force. Nguyen Sy Hoanh et Nguyen Hoang Vi ont été sévèrement battus, avant d'être arrêtés. Hoang Vi a été retenue au poste jusqu'à 3 heures du matin le 6 mai, et les agents ont confisqué son smartphone et sa tablette, sans établir de procès-verbal.

Sa soeur, Nguyen Thao Chi, et sa mère, Nguyen Thi Cuc, ont également frappées par des policiers. Thao Chi a eu trois dents cassées et Thi Cuc a perdu connaissance suite à un coup. Un policier lui a par la suite écrasé une cigarette sur le front. Le blogueur Quoc Anh a également été arrêté, interrogé, et violemment frappé par les forces de sécurité.

Me Nam, ainsi que d'autres blogueurs, dont les domiciles sont étroitement surveillés, ont été empêchés de se rendre sur les lieux de rassemblement. Leurs connexions Internet et téléphonique ont été coupées avant la tenue de ces rassemblements.

Dernier Tweet :

Click here for more on #Egypt's latest crackdown on NGOs https://t.co/kCvBg9HPZ9 https://t.co/6nFtQQkVQw