RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

"Je ne suis pas un criminel ni un rétrograde", dit blogueur détenu au Vietnam

Le blogueur Truong Duy Nhat, l'un des plus influents de la blogosphère vietnamienne, a été arrêté, le 26 mai 2013, à son domicile de Da Nang (centre) par des enquêteurs du ministère de la Sécurité publique. Escorté jusqu'à l'aéroport, il a été transféré à Hanoï.

"L'arrestation de Truong Duy Nhat est particulièrement inquiétante, car révélatrice de l'obstination des autorités à traquer et condamner toutes les voix dissidentes, malgré les appels à la libération qui ont émaillé il y a quelques jours le procès en appel de cinq blogueurs", a déclaré Reporters sans frontières.

"Nous appelons à la libération immédiate et inconditionnelle de Truong Duy Nhat, et à l'arrêt de ces traques injustifiées", a ajouté l'organisation.

Truong Duy Nhat a été arrêté sous l'article 258 du Code pénal du Vietnam, pour "Abus des libertés démocratiques en vue de porter atteinte aux intérêts de l'Etat, aux droits légitimes et aux intérêts des organisations et des citoyens". Depuis son arrestation, le lien vers son blog, fermé le jour même, propage des virus lorsque l'on tente d'y accéder.

Après avoir travaillé pendant onze ans pour deux journaux contrôlés par l'Etat, successivement Bao Cong An Quang Nam Da Nang (Quang Nam Da Nang Police newspaper) puis Bao Dai Doan Ket (Great Solidarity newspaper), Truong Duy Nhat a démissionné en 2010 pour se consacrer à l'ouverture de son propre blog. Intitulé "Un autre point de vue", il traite de divers sujets sensibles, et ouvre la voie au débat. Un article sous le titre "Le Secrétaire général et le Premier ministre devraient partir", a récemment appelé à la mise en place immédiate de solutions économiques, politiques, et de restauration sociale.

Le 13 octobre 2012, Truong Duy Nhat avait publié un témoignage, "Ecrire après avoir été interrogé trois fois par la police", en vue de rendre public les propos tenus lors de ses différents interrogatoires. Il y écrivait : "Je ne suis pas un criminel, ni un rétrograde. Les articles publiés sur "Un autre point de vue" n'ont rien de propagandiste ni de réactionnaire. Les enquêtes, assignations et interrogatoires menés par la police devraient concerner les réactionnaires, les antipatriotes, les groupes d'intérêt qui conglomèrent les banques, ces "insectes" qui dévorent le peuple ( . . .) Le pistolet et les menottes ne devraient pas être pointés sur des blogueurs tels que Truong Duy Nhat, qui sacrifient tous leurs intérêts au profit de leurs blogs, dans le but de contribuer au changement du parti et du peuple."

33 blogueurs et net-citoyens sont actuellement emprisonnés au Vietnam. Le 23 mai 2013, la cour d'appel a confirmé des peines de 4 à 13 ans de prison pour les blogueurs Ho Duc Hoa, Paulus Le Van Son, Nguyen Van Duyet, Thai Van Dung et Tran Minh Nhat.

Le pays figure au 172ème rang sur 179 au classement mondial 2013 de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières.

ADDITIONAL INFORMATION
Ressources additionnelles

Dernier Tweet :

Self-advocacy and persistence are key to making progress- lessons learned from human rights defender @jbedoyalimahttps://t.co/Fg0wVtpsJE