RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Nouvelles violences à l'encontre de bloguers: Le Vietnam se moque des Nations Unies

Reporters sans frontières est profondément choquée par les violences perpétrées par des agents de la sécurité publique en civil à l'encontre de plusieurs blogueurs et activistes, le 11 février 2013 dans la province de Dong Thap (Sud). Huit personnes, dont la blogueuse Bui Thi Min Hang et le net citoyen Luu Trong Kiet ont été arrêtées par les autorités alors qu'elles se rendaient au domicile de l'avocat Nguyen Bac Truyen, lui-même arrêté peu de temps avant de manière arbitraire.

« Nous sommes révoltés par la poursuite de la répression des autorités à l'encontre des acteurs indépendants de l'information dont les droits les plus fondamentaux, tels que la liberté de réunion et le droit à l'information, sont ouvertement violés. En ordonnant ces arrestations, le gouvernement fait un véritable bras d'honneur aux Nations unies, alors que le Vietnam vient d'être nommé membre du Conseil des droits de l'homme et que se tenait il y a quelques jours seulement son examen périodique universel. Cette évaluation avait permis à l'ensemble de la communauté internationale et à la société civile de constater le fossé gigantesque qui sépare le discours officiel des autorités et la réalité brutale à laquelle tous les cyberdissidents et les blogueurs sont exposés quotidiennement », déclare Benjamin Ismaïl, responsable du bureau Asie-Pacifique à Reporters sans frontières.

« Nous appelons tous les Etats engagés dans des relations commerciales avec le Vietnam, en premier lieu desquels la France et les Etats-Unis, à prendre des sanctions immédiates à l'encontre du gouvernement. Nous demandons aux différents organes onusiens de réagir fermement et de demander l'arrêt immédiat des violences des autorités à l'encontre de la société civile », ajoute Benjamin Ismaïl.

Le 11 février vers 9h du matin, Bui Thi Minh Hang a mis en ligne la photographie d'agents en civil expliquant que ces derniers suivaient le groupe de blogueurs et activistes à bord d'un véhicule deux roues. Peu de temps après des policiers ont intercepté les membres du groupe aux abords du domicile de Nguyen Bac Truyen, où ils se rendaient afin de réconforter la compagne et les proches de l'avocat et pour obtenir de ses nouvelles suite à son arrestation.

Bui Thi Minh Hang est parvenu à envoyer un ultime message depuis le commissariat de Lap Vo Dong Thap, dans lequel elle fait part de la confiscation de tous ses équipements électroniques et de violences "sévères" : « chúng cướp hết máy móc và đánh mọi người rất đau » . La famille de la blogueuse n'est plus parvenu à la joindre depuis. Sa fille a appelé à l'aide sur sa page Facebook.

Reporters sans frontières publie la liste des personnes arrêtées par les autorités ainsi que les coordonnées du commissariat de police où sont détenus les activistes. L'organisation appelle à une mobilisation générale en faveur de la libération des blogueurs et netcitoyens détenus :

Liste des huit activistes arrêtés :

Bui Thi Minh Hang (blogueuse)
Luu Trong Kiet (net-citoyen)
Vo Van Buu (boudhiste)
Vo Van Bao (boudhiste)
Vo Van Thanh Liem (boudhiste)
Pham Nhat Thinh
Deux prisonniers politiques

Coordonnées de la police :

Police de Lap Vo, province de Dong Thap : +84 67 3850 789

Téléphones portables des agents :

Nguyen Thanh Long +84 91 3686 559
Đỗ Công Khanh +84 91 3967 696
Huỳnh Van Thạnh +84 91 3697 975
Lê Hoàng Dũng +84 91 3967 974

Dernier Tweet :

Nuevo: Perfil de Periodista Pedro Cayuqueo https://t.co/nudeiqY4It #Chile