RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le blogueur vietnamien Truong Duy Nhat condamné à deux ans de prison

Le 4 mars 2014, le blogueur Truong Duy Nhat, en détention depuis le mois de mai 2013, a été condamné à deux ans de prison pour "abus de libertés démocratiques pour porter atteinte aux intérêts de l'Etat, aux droits et intérêts légitimes des organisations et des citoyens".

"Reporters sans frontières ne peut que s'indigner de ce nouvel acharnement à l'encontre des blogueurs. A l'image de Le Quoc Quan récemment condamné, Truong Duy Nhat paye de sa liberté son engagement en faveur du droit du Vietnam à être informé autrement que par la machine de propagande de l'Etat. L'attitude liberticide, autiste et bornée du gouvernement doit cesser. Nous exigeons sa libération immédiate, ainsi que celle de tous les blogueurs, uniquement coupables d'agir en faveur de la liberté de l'information dans le pays", déclare Benjamin Ismaïl, responsable du bureau Asie Pacifique de Reporters sans frontières.

Truong Duy Nhat qui a clamé son innocence tout au long du procès, a été condamné par la Cour de Danang en vertu de l'article 258 du Code Pénal et encourait une peine maximale de trois ans de prison. L'AFP n'a pas été autorisée à assister au procès. Bien que le blogueur ait reconnu avoir posté des contenus hostiles aux autorités, il a nié le fait que sa démarche était en violation d'une quelconque loi.

Il a été arrêté à Danang le 26 mai 2013, après que les autorités ont perquisitionné son domicile, et saisi ordinateur, téléphone portable, clés USB et cartes SIM. La famille du blogueur n'a reçu l'acte d'accusation officiel de Truong Duy Nhat, pourtant daté du 17 décembre 2013, que le 25 février.

Truong Duy Nhat, âgé de 50 ans travaillait jusqu'en 2011 pour la presse officielle, notamment pour le quotidien de la police, Bao Cong An Quang Nam Danang et Dai Doan Ket. Son blog, intitulé "Un autre point de vue" (Another viewpoint), fermé depuis son arrestation en mai 2013 est connu pour ses articles critiques envers le gouvernement.

Le Vietnam se situe à la 174ème position sur 180 dans le nouveau classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières. Il s'agit de la seconde prison du monde pour les blogueurs et net-citoyens, après la Chine.

Vous aussi, soutenez les blogueurs vietnamiens : Signez la pétition. Soutenez les blogueurs en les aidant à s'équiper.

Dernier Tweet :

Many #US schools "hostile environments" for #LGBT students, @hrw report finds https://t.co/eXfh1IFOj6… https://t.co/kuAZPzPfbt