RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

RSF salue la création de la première association vietnamienne de journalistes indépendants

Publié le 7 juillet 2014. Mmis à jour le 8 juillet 2014.

Une association de journalistes a été créée à Ho-Chi-Minh-Ville le 4 juillet 2014. C'est la première fois qu'un si grand nombre de journalistes se réunissent publiquement afin de promouvoir le principe d"'une information libre et indépendante de toute volonté politique".

Reporters sans frontières salue la création de la première association de journalistes indépendants vietnamienne. Lancée le 4 juillet 2014, l'Association des journalistes indépendants du Vietnam (Vietnam's Independent Journalists Association, IJAVN) regroupe en son sein de célèbres professionnels de l'information. Le président de l'association, Pham Chi Dung, et un de ses vice-présidents, Le Ngoc Thanh, ont été désignés comme Héros de l'Information par Reporters sans frontières. Trois jours après son lancement, l'association est passée de 42 à 64 adhérents. L'IJAVN se donne plusieurs objectifs :

  • • "refléter de manière honnête et profonde les questions nationales et sociétales",
  • • "dénoncer les politiques irrationnelles de l'Etat concernant les affaires sociales et la liberté de la presse",
  • • "constituer, chaque fois qu'il le sera possible, une plateforme d'échanges avec les autorités sur la liberté de la presse et les affaires sociales",
  • • "promouvoir l'assistance morale et matérielle mutuelle ainsi que la solidarité entre ses membres",
  • • "se dresser en faveur de ceux qui écrivent pour le progrès social mais qui sont harcelés, arrêtés, emprisonnés ou terrorisés",
  • • "enseigner aux jeunes générations de journalistes comment contribuer au futur du journalisme professionnel au Vietnam",
  • • "créer un environnement favorable pour tous les journalistes, qu'ils soient contributeurs de sites d'informations indépendants ou qu'ils travaillent pour les médias contrôlés par l'Etat".

Basée à Ho-Chi-Minh-Ville, l'IJAVN prévoit notamment d'organiser des séminaires, de coopérer avec des organisations non-gouvernementales et de lancer un média en ligne destiné aux journalistes et contributeurs indépendants.

"La création de cette association est une excellente nouvelle pour la liberté de l'information au Vietnam", déclare Benjamin Ismaïl, responsable du bureau Asie-Pacifique de Reporters sans frontières.

"L'association constitue un bouclier supplémentaire pour les acteurs de l'information indépendants et favorisera à n'en pas douter la circulation d'informations libres de tout contrôle étatique. Elle peut d'ores et déjà compter sur le soutien inconditionnel de Reporters sans frontières".

"Nous espérons un soutien international et que les organisations de défense de la liberté de l'information tels que Reporters sans frontières, CPJ et PEN International nous apporteront un appui concret", a lancé Pham Chi Dung, président de l'IJAVN.

Interrogée sur la situation des 35 journalistes et blogueurs actuellement emprisonnés, l'association a déclaré à Reporters sans frontières : "Nous sommes déçus de la peine de Pham Viet Dao et Truong Duy Nhat, confirmée le mois dernier en appel. Nous allons envoyer une pétition au gouvernement pour appeler à leur libération immédiate tout comme nous appelons les organisations non-gouvernementales à maintenir la pression sur les autorités vietnamiennes. (...) Nous allons également attirer l'attention des médias sur le cas des trois blogueurs emprisonnés Nguyen Huu Vinh, Dieu Cay et Ta Phong Tan, à l'origine du "Free Journalist Club"".

Pham Chi Dung est assisté dans sa direction par trois vice-présidents qui seront basés dans trois villes (Ho-Chi-Minh-Ville, Hanoi et Dalat) réparties sur l'ensemble du territoire : Le Ngoc Thanh coordonnera les activités de l'organisation au sud du pays, Nguyen Tuong Thuy au nord, et Bui Minh Quoc au centre.

L'association affirme également fonctionner selon les principes démocratiques tels que le flux libre d'information, la prise de décision par consensus ou à la majorité des votes et agir en conformité avec la Déclaration universelle des droits de l'homme et avec le Pacte international relatif aux droits civils et politiques des Nations unies.

Le Vietnam se positionne à la 174e place sur 180 pays dans le Classement mondial de la liberté de la presse 2014 établi par Reporters sans frontières.

Dernier Tweet :

Operativo desinformación en #Venezuela: medios oficiales no cubren protestas sociales https://t.co/MsKxzdLxf1… https://t.co/jFBBbFjeIG