RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

RSF se réjouit de la libération de la blogueuse vietnamienne Ta Phong Tan

Ha Giang

Cet article a été initialement publié sur rsf.org le 22 septembre 2015.

Reporters sans frontières (RSF) accueille avec soulagement la libération de la blogueuse Ta Phong Tan, détenue depuis trois ans pour "propagande contre l'Etat". L'organisation rappelle que 15 autres citoyens-journalistes sont toujours emprisonnés au Vietnam.

Détenue depuis le 5 septembre 2011, la blogueuse Ta Phong Tan a finalement été remise en liberté par les autorités vietnamiennes le 19 septembre 2015. Cette ancienne policière avait été condamnée en septembre 2012 à une peine de dix ans de prison pour avoir dénoncé la corruption et les violations des droits de l'homme au sein de la police et du système judiciaire sur son blog "La justice et la vérité" (Cong Ly v Su That). Libérée le 19 septembre 2015, elle a trouvé refuge à Los Angeles. Le blogueur Dieu Cay, condamné en même temps que Ta Phong Tan à 12 ans de prison et contraint lui aussi à un exil forcé aux États-Unis depuis sa libération en octobre 2014, l'a accueillie à son arrivée à l'aéroport.

Ta Phong Tan, qui est aussi la co-fondatrice du site Free Journalists Club, a payé cher le prix de son engagement : le 30 juillet 2012, sa mère s'était donnée la mort en s'immolant devant les bureaux du Comité populaire de Bac Lieu. En mai 2015, la blogueuse avait entrepris une grève de la faim de plus de trois semaines pour protester contre les mauvais traitements infligés aux prisonniers politiques.

Le Vietnam demeure l'une des plus grandes prisons du monde pour les net-citoyens. Deux jours seulement après la libération de Ta Phong Tan, le 21 septembre, Tran Anh Kim, 66 ans, activiste du mouvement pro-démocratie Bloc 8406 et lauréat 2009 du prix Hellman/Hammett de Human Rights Watch, a été kidnappé et détenu au secret par la police de la province de Thai Binh, dans le nord du pays. Arrêté en juillet 2009 en vertu de l'article 88 du code pénal pour ses écrits accusés de “propagande contre l'Etat”, il avait été relâché en janvier 2015, après plus de cinq ans passés en prison.

"Nous nous réjouissons de savoir Ta Phong Tan libre après trois ans d'emprisonnement dans des conditions déplorables, déclare Benjamin Ismaïl, responsable du bureau Asie-Pacifique de Reporters sans frontières. Nous voulons également rappeler que 15 blogueurs et citoyens-journalistes demeurent derrière les barreaux des geôles vietnamiennes pour avoir exercé leur droit d'informer librement leurs concitoyens et le monde entier, notamment de la situation des droits de l'homme au Vietnam. Nous exhortons à nouveau les autorités à libérer l'ensemble de ces net-citoyens actuellement emprisonnés."

Pour justifier l'emprisonnement des dissidents, les autorités vietnamiennes ont recours à un arsenal de lois plus arbitraires les unes que les autres et aux formulations systématiquement vagues, comme l'article 258 du code pénal qui punit d'emprisonnement tout "abus des libertés démocratiques". Les violences policières à l'encontre des blogueurs sont également particulièrement préoccupantes, les autorités s'associant à la pègre pour mener leurs exactions. La nature des cibles et la brutalité des attaques témoignent d'un durcissement de la répression. Le 23 septembre 2013, Reporters sans frontières a publié un rapport d'enquête accablant sur la liberté d'information, "Vietnam : la mort programmée de la liberté de l'information". En 2014, les emprisonnements de journalistes-citoyens et de blogueurs se sont poursuivis.

Reporters sans frontières appelle à la libération des 15 citoyens-journalistes encore détenus au Vietnam :

Depuis le 12 février 2015 - Pham Minh Vu - Blogueur
Depuis le 27 décembre 2014 - Nguyen Ngoc Gia (Nguyen Dinh Ngoc) - Blogueur
Depuis le 5 mai 2014 - Nguyen Huu Vinh - Ba Sam
Depuis le 5 mai 2014 - Nguyen Thi Minh Thuy
Depuis le 11 février 2014 - Bui Thi Minh Hang
Depuis le 11 septembre 2013 - Ngo Hao - Net-citoyen
Depuis le 19 octobre 2012 - Dinh Nguyen Kha - Blogueur
Depuis le 1er décembre 2011 - Le Thanh Tung
Depuis le 19 septembre 2011 - Tran Vu Anh Binh - Net-citoyen
Depuis le 30 juillet 2011 - Dang Xuan Dieu - Vietnam Redemptorist News
Depuis le 30 juillet 2011 - Ho Duc Hoa - Vietnam Redemptorist News
Depuis le 25 juillet 2011 - Nguyen Van Ly
Depuis le 28 avril 2011 - Nguyen Cong Chinh - Pasteur, net-citoyen
Depuis avril 2011 - Nguyen Ngoc Cuong
Depuis 7 juillet 2010 - Tran Huynh Duy Thuc

En juillet 2013, Reporters sans frontières avait lancé une pétition exigeant la libération des blogueurs encore détenus par les autorités vietnamiennes. Malgré la remise en liberté de quelques net-citoyens depuis, le combat continue.

Signez la pétition.

Le Vietnam se situe à la 175ème place sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse 2015 établi par Reporters sans frontières.

Dernier Tweet :

Through @omeisy 's tweets, we could feel the pain of a #Yemen suffering from war and famine. https://t.co/lmGS7kif0T cc: @KhaledHammadi