RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Les trois employés du Media Monitoring Project relâchés sous caution

(RSF/IFEX) - Le 20 décembre 2011 - Reporters sans frontières prend acte de la remise en liberté provisoire, le 16 décembre 2011, à Gwanda (Sud), des trois membres du Media Monitoring Project of Zimbabwe (MMPZ), Fadzai December et Molly Chimhanda, responsables de plaidoyer, ainsi que Gilbert Mabusa, membre du Public Information Rights Forum Committee. Ces derniers étaient détenus depuis le 5 décembre. Ils ont été relâchés sur décision du juge de la Haute Cour de Justice, Nicholas Mathonsi, contre le paiement d'une caution de 50 US dollars.

Les trois défenseurs des droits de l'homme restent cependant accusés de "participation à un regroupement dans l'intention de promouvoir la violence publique, la rupture de la paix ou la bigoterie". Les autorités leur reprochent également d'avoir "sapé l'autorité ou insulté la personne du président Robert Mugabe". Ils devraient comparaître à nouveau le 15 janvier 2012.

Dans une autre affaire, le journaliste freelance Tapfuma Machakaire a été interpellé le 16 décembre, à Bulawayo, alors qu'il couvrait la réunion du Congrès des syndicats zimbabwéens. Il aurait été arrêté pour avoir pris des photos alors que la police mettait un terme à l'événement. Il a été relâché quelques heures plus tard, sans aucune charge retenue contre lui.

Dernier Tweet :

#Colombia: En año y medio 41 entidades del Estado gastaron 148.659 millones de pesos en pauta publicitaria… https://t.co/ZiHeUK7aHd